PPR devrait annoncer un bénéfice net en baisse en 2005

Le groupe français de distribution et de luxe, Pinault Printemps Redoute (PPR), devrait annoncer un bénéfice net situé dans une fourchette de 555 millions à 581 millions d'euros pour 2005, en forte baisse par rapport aux 940,6 M EUR enregistrés en 2004, selon des analystes.


Le PDG de PPR, François-Henri Pinault le 19 mai 2005
Photo : Jean-Pierre Muller/AFP

Les résultats 2005, prévus jeudi avant l'ouverture de la Bourse, devraient une fois de plus mettre en exergue la divergence de performance entre le pôle luxe, qui se porte à merveille, et la distribution, qui a du mal à faire face à la concurrence.

Le pôle distribution rassemble le groupe de distribution de meubles Conforama, de produits culturels Fnac, de vente à distance Redcats, les magasins Printemps et le conglomérat de distribution CFAO. Le luxe regroupe les marques Gucci, Bottega Veneta, Yves Saint Laurent, YSL Beauté.

Le résultat d'exploitation de PPR devrait pourtant être en hausse, entre 1,067 milliard et 1,096 milliard d'euros, contre 986,2 millions d'euros un an plus tôt.

La maison de courtage d'Exane BNP Paribas estime que l'attention sera portée sur l'évolution des marges dans toutes les enseignes et marques.

Dans la distribution, la marge permettra d'évaluer la résistance des différentes enseignes à la concurrence, dans le luxe, elle permettra de confirmer la bonne santé du pôle.

Exane BNP Paribas s'attend à ce que la marge dans la distribution recule à 5,2 % contre 5,3 %, alors que CM CIC estime que ce pôle a évolué bien en-deçà du potentiel en 2005 et que Conforama risque de voir son résultat d'exploitation chuter de 14,1 %. Le résultat d'exploitation de la Fnac va progresser de 9,2 %, celui de Redcats de 4,2 % et celui de la CFAO de 2,2 %, selon CM CIC.

JP Morgan estime aussi que 2005 aura été une année dure pour Conforama en raison "de conditions de marché difficiles et fortement promotionnelles". La banque d'affaires américaine prévoit des marges stables pour la Fnac et la CFAO.

Les magasins Le Printemps, qui ont de nouveau été l'objet de rumeurs de cession au cours des dernières semaines, devraient enregistrer une hausse de leur marge d'exploitation à 3,3 %, contre 2,9 %, grâce à une nouvelle politique de mise en avant de produits plus rentables, comme les accessoires et le luxe, selon JP Morgan.

Mais la principale source de bonnes nouvelles jeudi proviendrait du pôle luxe, alors que la marque Gucci en serait le catalyseur, selon les analystes. La Deutsche Bank prévoit une hausse de son résultat d'exploitation de 19,7 % de ce pôle, à 504 millions d'euros.

La marque Botega Veneta devrait enregistrer un bénéfice d'expoitation en 2005, de 6,5 millions contre une perte de 7 millions en 2004. CM CIC attend aussi un bénéfice (5 millions) grâce à une croissance "spectaculaire" des ventes.

En revanche, les analystes se montrent plus prudents pour les marques YSL Couture et YSL Beauté, qui ont enregistré des pertes d'exploitation au premier semestre 2005.

Concernant les perspectives, les analystes souhaiteront des éclaircissements sur les rumeurs de vente du Printemps et la stratégie long terme pour les marques YSL.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Luxe - DiversDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER