Parakian repris par son partenaire chinois Dunnu

Parakian a trouvé son repreneur parmi ses clients et même son plus gros client. Après son rachat par la famille Thomas, qui a échoué à la relancer et jeté l'éponge fin 2016, la marque marseillaise vient d'être reprise par le groupe chinois Dunnu devant le tribunal de commerce de Marseille. Elle s'était placée en redressement judiciaire en novembre dernier pour permettre l'arrivée d'un nouvel investisseur.

Collection printemps-été 2017 - Parakian

Deux offres de reprise avaient été proposées au tribunal, comme nous vous l'annoncions en janvier, mais c'est bien celle du groupe chinois spécialiste de l'habillement qui a été choisie. Parmi ses atouts, outre la promesse d'investir deux millions d'euros en deux ans et son périmètre solide (80 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel), le nouveau repreneur a la particularité de très bien connaître la marque et son potentiel puisqu'il est son distributeur en Chine depuis 2010.

Le groupe Dunnu a ainsi ouvert une vingtaine de franchises Parakian dans son pays, qui était devenu le premier contributeur en termes de chiffre d'affaires de la marque marseillaise, avec environ un tiers des ventes réalisé via ce partenariat. Un intérêt commun, donc, pour le groupe chinois et la griffe à sauver le nom et l'activité Parakian.

A l'avenir, le nouveau propriétaire entend bien sûr poursuivre le développement en Chine, mais aussi dans d'autres territoires asiatiques, comme la Corée du Sud et Taïwan, sans abandonner les activités européennes. Les relations avec un certain nombre d'agents sont ainsi maintenues en France, en Italie, en Espagne, au Portugal et en Europe de l'Est, ainsi qu'en Australie.

Sur le plan social, douze des seize salariés des bureaux parisien et marseillais sont repris, mais pas le personnel de vente des quatre boutiques françaises de Parakian, destinées à être fermées, ne faisant pas partie des plans du groupe Dunnu.

Le directeur général, Giovanni Fontana Giusti, arrivé en 2015 avec le précédent propriétaire, reste en place, mais aura pour président Xavier Murer, représentant français de Dunnu et désormais également actionnaire minoritaire de Parakian. Le duo compte s'appuyer sur des éléments clés de l'histoire de Parakian pour sa relance.

La production des collections en Italie sera ainsi maintenue et c'est au duo de stylistes historique de la marque, Carmelo Spiteri et Joseph Everett, qu'ils vont de nouveau faire appel. Les deux créateurs, qui ont déjà œuvré pour la marque pendant une vingtaine d'années après sa naissance en 1989, piloteront les collections à compter de la saison printemps-été 2018.

La marque avait ces dernières années perdu le fil de ce qui avait fait son succès, notamment au plus fort de son développement dans les années 2000. Le chiffre d'affaires a presque été divisé par deux entre 2009 et 2015, approchant aujourd'hui davantage des 10 que des 20 millions d'euros d'avant la crise.

Le retrait des fondateurs de la marque, Didier et Marjorie Parakian, en 2015, au profit de la famille Thomas (de la maroquinerie Auguste Thomas), avait révélé une situation délicate pour l'entreprise. Ceux-ci n'ont pas pu investir autant qu'il aurait finalement fallu pour remettre Parakian d'aplomb. « Nous avons dû faire face à des problèmes à différents niveaux : financiers, structurels et stylistiques », expliquait Giovanni Fontana Giusti fin 2016, affirmant que la marque était trop fragilisée pour mener à bien une relance.

Celui-ci reconnaissait alors également que les choix stratégiques (rajeunissement de la cible, hausse des prix) n'avaient pas connu le succès escompté et nécessitaient finalement un retour au positionnement initial de la marque.

La remise à plat de l'actionnariat, la poursuite du développement international ainsi que le retour à une stratégie moins déroutante pour les clients historiques de la marque sont semblent-ils les options choisies par le nouveau propriétaire chinois Dunnu. Un visage qui montrera ses contours essentiellement à partir de la saison printemps-été 2018, mais sans coupure puisque les livraisons des saisons printemps-été 2017 et automne-hiver 2017-18 seront bien assurées.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER