Paris Fashion Week : Céline joue le masculin-féminin, Vanessa Seward la séductrice

Du vestiaire inspiré de l’univers masculin chez Céline à celui un brin plus sexy proposé chez Vanessa Seward, les designers ont redéfini la féminité en ces derniers jours de Fashion Week parisienne.

Céline, automne-hiver 2017-18 - © PixelFormula

Chez Céline, la directrice artistique Phoebe Philo, qui compte parmi les créatrices influentes, propose des sacs cabas volumineux, dotés d'une anse extra-large.

La Britannique plonge dans le vestiaire masculin et décline le costume d'homme. Il se porte « oversize » avec une chemise blanche à col pelle à tarte et des boots pointues. Le smoking inspire un manteau droit ample, qui se porte avec une épaisse couverture sous le bras, le costume croisé et la chemise d'homme sont aussi de la partie.

Dimanche matin, Rabih Kayrouz a quant à lui présenté dans son atelier une vingtaine de looks, dans la continuité de sa collection montrée en janvier, qui accompagnait le lancement d'une ligne de bijoux. Rouge, noir et blanc composent la palette. Côté matières, les manteaux, robes et vestes sont en laine et cachemire, laine, ou satin.

La créatrice Vanessa Seward, connue pour ses vêtements d'une féminité classique à la touche vintage, a voulu introduire dans sa collection, présentée vendredi, un côté « plus sexy », avec des robes courtes et des cuissardes.

Vanessa Seward, automne-hiver 2017-18 - © PixelFormula

La femme est une séductrice, en collants fins, fourrure, chaussures vernies, combinaison dorée, rouge à lèvres brillant. Ou cache son jeu derrière une apparence plus sage : en jupe longue et chemisier, sous un pull portant l'inscription « sainte nitouche ». « On m'a toujours dit que j'avais un côté sainte-nitouche ! J'aime bien le côté un peu sexy, où on ne dévoile pas trop, on fait deviner des choses », explique Vanessa Seward.

La collection comporte aussi une touche sportswear, avec des éléments tirés du vestiaire de ski, comme des pulls à cols roulés immenses, des cagoules et des guêtres, revisitées d'une façon plus urbaine.

Dans le public du défilé, organisé dans les somptueux salons France-Amériques, le musicien Bertrand Burgalat a applaudi au deuxième rang le défilé de sa femme. En « front row » avaient pris place les actrices Catherine Deneuve et Karine Viard, ainsi que la chanteuse Lou Doillon.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversDéfilés