Peter Dundas fait défiler sa nouvelle marque à Pékin

Peter Dundas en raconte un peu plus sur sa nouvelle griffe, baptisée tout simplement Dundas. Un an tout juste après avoir quitté Roberto Cavalli, le designer norvégien a dévoilé lors d’un défilé à Pékin, durant la Mercedes-Benz China Fashion Week, la toute première collection portant son nom. Le créateur avait débuté en sourdine lors de la Semaine de la Haute Couture à Paris en juillet dernier, avec un défilé confidentiel. Le show de Pékin comptait, lui, pas moins de 35 looks.
Peter Dundas veut séduire une riche clientèle internationale - Dundas

D'interminables robes glamour, des tenues courtes sexy affublées de longues traînes à volants, des fourreaux de sirènes argentés ou entièrement brodées... Avec sa marque propre, le styliste met l’accent plus que jamais sur les robes de soirée en visant sa nouvelle clientèle, composée de riches femmes internationales et de célébrités, telle la chanteuse Beyoncé Knowles, qui a été la toute première à dévoiler un look Dundas en février dernier.

Le créateur, associé dans cette nouvelle aventure à son partenaire Evangelo Bousis, a installé sa maison à Londres, tandis qu'une grande part de la production est réalisée en Italie. Avec Dundas, il veut sortir des formats habituels. Ainsi, la marque ne suivra pas les traditionnelles saisons. Elle proposera aussi bien du prêt-à-porter haut de gamme que du sur-mesure et sera distribuée au départ uniquement à travers des collaborations.

« Au lieu de présenter quatre défilés annuels, Dundas sera présentée de manière stratégique avec des lancements étudiés pour coïncider avec les exigences de la clientèle », explique la maison dans un communiqué. L’idée est de s’afficher comme « un styliste qui vend directement à sa propre clientèle à travers les canaux en ligne, donnant naissance à un nouveau modèle de business pour le prêt-à-porter ».

Un autre look signée Peter Dundas - Dundas

Dundas va ainsi multiplier les collaborations avec les boutiques multimarques et les e-shops de luxe. Un premier partenariat a été noué avec Moda Operandi, qui a commencé à commercialiser le label en juillet. La boutique virtuelle lancera aussi en exclusivité, début décembre et sur réservation, une collection à prix accessible aux côtés de cette première collection. Cette dernière est également disponible chez The Webster (Miami), Bergdorf Goodman (New York), Elyse Walker (Los Angeles), MatchesFashion (Royaume-Uni), Aizel (Russie) et Moda Boutique.

Réputé pour ses robes glamour, le styliste a notamment connu le succès lorsqu’il œuvrait chez Emilio Pucci, dont il a dirigé le style de 2009 à mars 2015 avant de passer chez Cavalli, parvenant à relancer la griffe du groupe LVMH en enrichissant son offre via des pièces à la fois sexy et sophistiquées, très appréciées des acheteurs.

A 14 ans, le designer a suivi sa famille aux Etats-Unis, où il a étudié auprès de l’école Parsons à New York. Il s’est ensuite installé à Paris, où il a débuté en 1992 chez Jean-Paul Gaultier, dont il a été longtemps l'assistant, avant de rejoindre en 2000 la maison de Christian Lacroix, puis Roberto Cavalli (pour qui il avait travaillé une première fois entre 2002 et 2005), Emanuel Ungaro et le fourreur Revillon.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversDéfilés