Pimkie : négociations terminées, dans l’attente d’une signature de l’accord

L’ultime séance de négociations concernant le plan de départs volontaires souhaité par la direction de Pimkie s’est tenue ce 1er mars. La proposition d’accord élaborée est mise en signature jusqu’au lundi 5 mars. Une réunion de mise en forme du document se déroulera le 2 mars, en présence des avocats des deux parties, annonce Guy Bouquet, délégué de la CFE-CGC.


Le chiffre d’affaires de Pimkie a baissé de 10 % en 2017 - Pimkie

Après une réunion marathon le 28 février, qui s’est achevée dans la nuit sans possibilité d’accord, un dernier rendez-vous avait été fixé le 1er mars. La direction est revenue vers les représentants du personnel avec de nouvelles propositions et un projet d’accord a été présenté. Libre aux différentes organisations syndicales de le signer ou non. Valérie Pringuez, déléguée de la CGT, nous précise d’ores et déjà qu’elle ne signera pas cet accord, jugeant les dernières propositions trop basses, notamment concernant les indemnités et les garanties de reclassement.

La CFE-CGC a quant à elle décidé d'organiser un sondage auprès des salariés pour déterminer son choix.

Parmi les sujets de tension se trouve aussi le sort des 25 salariés du siège et de la logistique qui, s’ils refusaient une mutation pour d'autres fonctions au sein de la société, pourraient être licenciés pour « motif personnel ».

Une avancée significative a été néanmoins notée par la CGT, à savoir l'augmentation de l'enveloppe supplémentaire pour la formation. Elle passerait de 50 000 à 100 000 euros pour les salariés concernés par le plan, tandis que les 83 salariés ayant une clause de mobilité pourraient bénéficier de 40 000 euros au lieu de 20 000 euros initialement. 

Pour restructurer l’enseigne de mode féminine, la direction a programmé en décembre dernier la fermeture de 37 magasins en France et vise la suppression de 208 postes en magasins, au siège et au dépôt logistique. Si une rupture conventionnelle collective était prévue au départ, c’est un plan de départs volontaires classique qui a finalement été choisi en janvier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER