Pitti Uomo promet une édition 88 « fulgurante »

« Pitti Uomo 88 sera une édition à haute tension. Je vous invite à venir y prendre une grande décharge en termes de mode et énergie », lance Agostino Poletto, vice-directeur général de Pitti Immagine, l’organisateur du salon florentin devenue une référence pour la mode masculine dans le monde.

« Ce sera un Pitti intense avec de nombreux nouveaux projets», renchérit le patron Raffaello Napoleone, qui annonce en ouverture, le 15 juin au soir dans la splendide Piazza Santa Croce, une partie de football historique en costume d’époque de la Renaissance, ravivant une tradition née à Florence en 1530.


La couleur sera le thème phare du prochain Pitti Uomo

Le président de Pitti Immagine, Gaetano Marzotto, va plus loin en évoquant « un Pitti fulgurant ». « Grâce à l’aide des institutions publiques et du gouvernement, nous prévoyons d’amener sur le salon des centaines de nouveaux acheteurs, notamment en provenance de nouveaux pays d’Asie du Centre, mais aussi de la Corée du Sud, du Japon. Pitti doit devenir un vrai pont pour les PME italiennes peu connues à l’étranger », explique-t-il.

« Nous acheminerons ensuite ces acheteurs à Milan en leur faisant prendre le grand train de la mode affrété spécialement pour eux le 19 juin, en clôture du Pitti et en ouverture de la Fashion week milanaise. Nous sommes enfin parvenus à organiser une vraie semaine de la mode masculine en Italie », poursuit-il. De nombreux événements se chevaucheront de fait entre Florence et Milan, avec la présence par exemple au Pitti du jeune styliste Arthur Arbesser, qui défilera ensuite pour la première fois à Milan.

Pour sa prochaine édition estivale, qui se tiendra du 16 au 19 juin, la manifestation s’apprête à accueillir 1 150 marques, contre 1 100 l’an dernier, dont 460 en provenance de l’étranger (40 % de l'offre). Au programme de grands changements dans l’aménagement, ainsi qu’un calendrier dense et coloré à l’enseigne du thème et slogan de cette 88ème édition : « That’s Pitticolor ! »

Florence dédie une exposition à Nino Cerruti pendant le Pitti

Surfant sur l’évolution transgenre, qui a émergé des podiums ces dernières saisons, Pitti Uomo a décidé de supprimer Pitti W, le mini-salon dédié aux pré-collections féminines au sein de la manifestation. A la place sera inauguré un nouvel espace dénommé « Open », qui accueillera une vingtaine de marques, offrant « accessoires et vêtements pensés pour être endossés par lui ou elle ». « L’unisexe est la grande tendance du moment, ce concept veut dépasser la frontière traditionnelle entre l’homme et la femme », résume Agostino Poletto.

Autres changements, l’agrandissement et le transfert de Touch !, l’espace dédié aux marques masculines d’avant-garde, dans l’ex-pavillon occupé par Pitti W. Avec une surface de 2 000 m², cette section va regrouper près de 100 exposants dont 70 % provenant de l’étranger. De son côté, la section Futuro Maschile, consacrée au classique contemporain, va doubler sa superficie abritant quelque 80 marques.

Jeremy Scott promet un show Moschino décapant le 18 juin à Florence

Enfin, à l’intérieur de Futuro Maschile, le salon va ouvrir un magasin éphémère, #Goldmaniac, proposant aux visiteurs (acheteurs et journalistes) une collection capsule réalisée à partir d’une dizaine de pièces iconiques, des T-shirts aux lunettes, produites par une sélection d’exposants choisis par une boutique prestigieuse. C’est l’enseigne milanaise Antonia qui va inaugurer ce projet, qui sera réalisé à chaque édition avec un nouveau partenaire multimarques top.

Pitti Immagine annonce par ailleurs une nouvelle collaboration avec une enseigne internationale : l’Américain Saks Fifth Avenue, qui célébrera « l’Italian Sartorial Style », mettant en avant dans les vitrines de ses 40 magasins, pendant trois semaines à partir du 21 juin, les collections de 30 PME italiennes. Le projet similaire lancé il y a deux ans avec l’enseigne japonaise Isetan a été quant à lui reconduit pour deux ans.

Un modèle de Dent de Man de l'ivoirien Alexis Temomanin, qui défilera au Pitti avec trois autres stylistes africains

D’innombrables initiatives sont attendues en ce Pitti Uomo 88. Comme cela avait déjà été annoncé, l’invité d’honneur est Moschino homme, qui défilera le jeudi 18 juin au soir. A ce show s’ajoutent deux installations spéciales, celle du jeune talent britannique Thomas Tait et celle du styliste-sculpteur Carlo Brandelli pour la marque Kilgour. A ne pas manquer non plus « Il Signor Nino », l’exposition consacrée à Nino Cerruti.

A signaler aussi le défilé de Ports 1961 sous la houlette de Milan Vukmirovic, les 40 ans de CP Company, un défilé collectif « Constellation Africa » de quatre stylistes africains dans le cadre de ITC Ethical Fashion Initiative. Enfin, au rayon des jeunes talents, à noter la présentation de la première collection total look de Casamadre et les débuts de Louis Leeman, marque de chaussures dessinée par le Néerlandais Louis Leeman et la Florentine Erica Pelosini.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversSalons