Plug and Play et Kering dévoilent les entreprises de « Fashion for Good »

Plug and Play et Kering annoncent les douze entreprises sélectionnées pour intégrer l’accélérateur d’entreprise « Fashion for Goods ». Ce dernier, dont le but est « d’intégrer plus rapidement l’innovation dans les secteurs du luxe et de l’habillement en tenant compte des critères de développement durable », offrira un accompagnement de trois mois à ces entreprises.


Plug and Play- Fashion for Good dévoile les 12 entreprises sélectionnées.

Agraloop, qui collecte des déchets issus de la production alimentaire pour les transformer en fibres textiles, Amadou, une entreprise travaillant à partir de la peau de champignon Amadou pour proposer une alternative au cuir animal, Dragon, à l'origine d'un nouveau système de filtration de l’eau qui, appliqué à l’industrie textile, permettrait de réduire l’utilisation de produits chimiques, ont donc été sélectionnées parmi plus de 250 candidatures.

Outre ces entreprises, on notera également Dropel, une entreprise fabriquant des tissus haute performance grâce à un polymère biodégradable qui augmente la durée de vie de toute fibre, ICA Bremen, qui utilise la nanotechnologie pour identifier les ratios optimum entre coton organique et les produits classiques dans les textiles, ainsi que Myco Tex, une start-up qui a créé une fibre à base de champignon, peu gourmande en eau et 100 % biodégradable.  

Ont également su retenir l’attention de Kering et Plug and Play, MySource, une plateforme digitale proposant aux professionnels de la mode les informations nécessaires pour créer une entreprise durable, Pili-bio, une entreprise ambitionnant grâce à l’utilisation de micro-organisme de remplacer les colorants pétrochimiques par des produits naturels, et RePack, une start-up spécialisée dans le packaging, qui pourrait réduire de 80 % l’empreinte carbone du e-commerce.

Enfin, Sundar, une plateforme proposant une chaîne d’approvisionnement numérique, Versus, une entreprise qui a développé une technologie de nettoyage des fibres et des vêtements sans eau grâce au fluide CO2 recyclé, et Tipa, qui a imaginé des solutions de packaging biodégradable feront également partie de cette première promotion.

En devenant le premier partenaire de « Plug and Play-Fashion for Goods », Kering entend renforcer ses activités en termes de responsabilité sociale et environnementale (RSE). En effet, depuis plusieurs années déjà, le groupe de luxe français multiplie les initiatives en ce sens. En récompense de sa stratégie climatique, le groupe avait d’ailleurs reçu fin 2016  la certification Science Based Target (voir FashionNetwork du 14 décembre 2016). Nul doute donc qu’au moment opportun, Kering saura mettre à profit son partenariat avec « Fashion for Goods » afin d'améliorer ses process.

Plusieurs acteurs de la mode et de la distribution misent sur l'innovation. H&M a mis sur pied son Global Challenge Award. C&A a créé sa fondation C&A, qui fait d’ailleurs partie des soutiens initiaux du programme « Fashion for Goods ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Luxe - DiversInnovations