Poiret se relance sous l’égide d’Anne Chapelle et de Yiqing Yin

Poiret s’apprête à se relancer en grand durant la prochaine Fashion Week femme, avec un défilé programmé le 4 mars. Depuis deux ans, le groupe coréen Shinsegae International, qui l’a rachetée en 2015, prépare le grand come-back de la maison de couture parisienne fondée en 1904 par le dessinateur Paul Poiret.

Yiqing Yin - © PixelFormula

Le groupe piloté par Chung Yoo-Kyung, qui détient les grands magasins Shinsegae et distribue plus de 30 griffes de luxe en Corée du Sud, avait acquis les droits de Poiret auprès de la société Luvanis, spécialisée dans la relance de marques de luxe endormies. Pour mener à bien ce projet, Shinsegae International s’est donné le temps de peaufiner son plan de relance en faisant appel à un duo féminin de choc avec Anne Chapelle en tant que PDG et Yiqing Yin à la direction artistique.

Anne Chapelle, qui a débuté son parcours dans le secteur médical, est surtout connue pour avoir accompagné et dirigé les maisons Ann Demeulemeester et Haider Ackermann, dont elle détient une participation majoritaire via sa société BVBA 32. Elle apportera au projet sa vaste expérience acquise sur le terrain de la mode depuis 1994.

Yiqing Yin, née à Pékin en 1985 et arrivée en France à l'âge de quatre ans, a créé sa propre maison de mode en 2011, défilant à Paris durant la Semaine de la Haute Couture. Diplômée de l’Ensad (l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs), la designer s’est vite fait remarquer sur la scène parisienne en s’adjugeant le grand prix de la création de la ville de Paris en 2009, puis en participant au Festival de Hyères l’année suivante et en remportant le prix des premières collections de l’ANDAM en 2011.

La créatrice, qui présentera sa première collection Poiret pour la saison automne-hiver 2018-19, a piloté les collections prêt-à-porter de la Maison Léonard de début 2014 à fin 2015. Elle a collaboré également pour d’autres marques telles que Cartier, Guerlain, Hermès, Swarovski et Lancôme.

« Je souhaite faire de Poiret une maison narratrice de rencontres et d’émotions, le territoire d’un nouveau luxe contemporain placé sous le signe du dialogue avec son époque. Au cœur de mon projet figure une philosophie sensible du vêtement et des coupes, prolongeant le geste de Paul Poiret qui, au début du XXe siècle, libérait le corps et l’esprit des femmes », indique-t-elle dans un communiqué.

Paul Poiret a été un précurseur notamment pour avoir inventé les diversifications dans les métiers de la mode, puisqu’il fut le premier, en 1911, à produire ses parfums en proposant aussi des cosmétiques; il a été aussi pionnier en se lançant dans la décoration et en ouvrant des boutiques. La crise de 1929 le contraindra à mettre la clé sous la porte. Sa maison renaît aujourd’hui après près d’un siècle.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversCréation