Polémique judiciaire autour du rachat de Genesco par The Finish Line

La reprise de l’enseigne américaine de sport Genesco par son concurrent The Finish Line est compromise. La transaction, qui devait se monter à 1,5 milliard de dollars, est bloquée suite à une assignation de Genesco par la justice new-yorkaise. L’enseigne aurait omis de transmettre certaines données financières à The Finish Line durant les négociations.


www.genesco.com

« The Finish Line a étudié ses obligations concernant l’accord de fusion (…) », indiquait cette dernière dans un communiqué le 24 septembre dernier. « A cet égard, The Finish Line a demandé à Genesco certaines informations, financières et autres, ainsi qu’une rencontre avec son directeur financier et son équipe. Cependant, Genesco n’a à ce jour pas répondu et a même refusé d’étudier ces demandes. Ceci constitue une infraction à l’accord de fusion, et The Finish Line le notifie aujourd’hui même à Genesco ».

C’est par ces mots qu’a débuté la polémique financière et judiciaire entourant la fusion des deux enseignes. De plus, après que The Finish Line ait annoncé le 15 novembre que les livres de comptes présentés par Genesco étaient « erronés », la banque suisse UBS, qui devait financer la fusion, a fait savoir qu’elle ne souhaitait plus être impliquée dans la transaction.

Elle a ainsi fait valoir devant la Cour fédérale de Manhattan que les pertes inattendues de Genesco au deuxième trimestre, ajoutées aux faibles bénéfices de l’enseigne The Finish Line, ne permettraient sans doute pas à la nouvelle entité de rembourser ses dettes, et devrait vraisemblablement en entraîner la faillite.

Pour le PDG de Genesco, Hal Pennington, ces allégations de fraude sont sans fondement. L’attorney de New York Michael Garcia a néanmoins annoncé le 26 novembre dernier qu’il assignait Genesco pour définir s’il y a eu ou non violation des lois fédérales sur la fraude.

« Toutes ces accusations font simplement partie de la tactique de litige engagée par UBS pour se souscrire à ses obligations contractuelles », a déclaré Hal Pennington en réponse à la justice. « Nous coopérerons entièrement avec l’attorney concernant l’enquête. Et plus important encore, rien ne nous dissuadera de mettre en application tous nos droits conformément à l'accord de fusion ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

SportDistribution