Puma : Deutsche Bank prévoit une restauration des marges de l'équipementier allemand

Après des années de restructuration, le fabricant d'articles de sport allemand serait, selon la Deutsche Bank, à nouveau dans la course. Selon une étude réalisée fin janvier par Adrian Rott, la croissance de Puma ainsi que la restauration de ses marges devraient être significatives en 2017.

Le développement de l'offre femme de Puma est un point positif selon l'analyste de la Deutsche Bank - Puma

Étant donné les perspectives de croissance et le fait que l'action soit encore l'une des moins chères de l'industrie, Adrian Rott a reclassé cette dernière de « garder » à « acheter ». Il prévoit que le cours passera de 205 à 300 euros.

Selon l'analyste, Björn Gulden, le dirigeant de Puma depuis 2013, s'affirme de plus en plus. Deux années ont été nécessaires pour que les produits conçus sous son égide aient pu voir le jour. De plus, Puma s'est à nouveau affiché comme un expert de la même manière que Nike, Adidas et Under Armour. La marque a également retrouvé des partisans aux États-Unis, marché important pour le sport.

Pour Adrian Rott, collaborer avec la chanteuse Rihanna ou la star Kylie Jenner sont aussi des éléments prometteurs. Les éditions limitées associées à celles-ci vont être renouvelées en 2017. Puma pourrait aussi marquer des points en visant les femmes. De plus, le style rétro, qui voit le grand retour des silhouettes à logo des années 90, pourrait jouer en sa faveur.

La Deutsche Bank voit en Puma un potentiel de croissance indépendamment de l'évolution de la répartition de l'actionnariat. Les analystes s'interrogent sur les volontés de Kering. Certains se demandent si le géant français du luxe et du sport-lifestyle va complètement reprendre Puma ou vendre une partie de ses actions.

Selon les experts, il se pourrait que le groupe, qui possède 86 % des parts de Puma, conserve ses positions même si Puma n'a évidemment pas les niveaux de rentabilité des marques de luxe. Puma dévoilera ses résultats annuels ce 9 février.
SportRestaurationIndustrie