Quelles tendances denim pour le printemps-été 2019 ?

Proposer les dernières innovations des spécialistes du denim aux groupes de distribution, aux marques établies et aux jeunes créateurs, telle est la vocation de Denim Première Vision. Et pour capter l'attention des créatifs de la nouvelle génération, le salon qui tenait sa vingtième édition les 14 et 15 novembre au Paris Event Center, dans le nord de la capitale, a opté pour une nouvelle approche de la présentation des tendances de la saison printemps-été 2019.

Le travail de Fade Out - FNW

L'équipe de Denim Première Vision a proposé à huit designers d'exploiter les savoir-faire des exposants du salon pour, à leur manière, interpréter ces tendances. Chacun a ainsi imaginé deux silhouettes, reprenant les points forts de la saison identifiés par l'équipe de Marion Forêt, chef de produit mode chez Première Vision. Ainsi, les Français de Savoar Fer ont misé sur le plissé pour leurs propositions, travaillant également sur l'asymétrie et les grands volumes. Ils ont travaillé avec Toray, KMS et YKK.

La marque Knorts, d'Eleanore Guthire, s'est appuyée sur Kassim, Era Garnment et KMS pour imaginer ses pantalons de pêcheur. L'utilisation du jacquard pour ses pièces en denim tricoté apporte un effet matière original et dégage une impression de confort.

Savoar Fer travaille l'asymétrie et les plissés

De son côté, le label berlinois Fade Out a travaillé avec Soory, Desert Studio, Akkus Tekstil et Polsan Button pour développer des pièces qui jouent de son savoir-faire d'assemblage de pièces denim pour constituer ses vêtements. Les différents jeux de dégradés et de délavage sont exploités sur une salopette. Sur son autre silhouette, le label propose une silhouette sport, jouant sur la légèreté avec un mix de pièces de denim dans un dégradé de violet et un mesh appliqué aux manches.

Une explication par l'exemple de ce que peuvent apporter à la mode les développement des industriels du monde entier présents sur le salon. L'espace tendances, mettant en avant les pièces clés envoyées par les exposants autour de dix thèmes, ainsi que les conférences permettaient de compléter et d'affiner la réflexion.

Dans les éléments marquants, on note notamment que le travail au laser a quasiment disparu des propositions des industriels. « Le laser est toujours là pour les délavages, précise Marion Forêt, mais nous voyons une baisse des créations au laser au profit des jacquards, notamment avec un point fort pour les motifs à fleurs. Cela apporte une valeur ajoutée claire au produit. Il y a eu des investissements machines sur les jacquards, ce qui permet d'apporter des solutions intéressantes en qualité et en prix », explique la chef de produit mode de Première Vision.

Le salon a mis en avant 10 points clés pour SS19 - Alexandre Gallosi

Parmi les autres éléments intéressants de la saison, on relèvera l'omniprésence de couleurs (notamment de nouveau via des jacquards), encore de la broderie, mais plus discrète que les dernières saisons, mais aussi des effets hologrammes, des effets métallisés et strassés très légers ainsi que  l'apport de zips et de laçages. Au niveau du tissu, la matière apporte des volumes discrets avec des effets frissonnants, l'agitation de surfaces, des plissés, des couleurs placées.... et beaucoup de carrés, discrets ou plus imposants.

« Les effets de délavage apportent plus de fantaisie, souligne Marion Forêt. Il y a une évolution par rapport aux dernières saisons sur le travail du presque blanc et de l'écru avec des blanchiments appliqués et très subtils. »

Pour les formes et les fits, le jean cigarette commence à s'imposer, comme le travail sur l'asymétrie et les longueurs importantes pour jouer sur les revers ou des coupes amples. « Le vêtement s'éloigne du corps et donne une silhouette plus longiligne », avance Marion Forêt. Dans les tendances fortes, on note le développement de la Paperbag Waist, comprendre des débordements au niveau de la ceinture pour les pantalons, mais surtout les jupes et jupons « peasant » qui sont aussi très présents.

Le ton est également au technique, à la fois comme référence à l'outdoor avec des produits déperlants ou waxés, voire intégrant du collagène, mais aussi à la légèreté, avec par exemple un denim dévoré et raffiné.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

DenimSalons