Rocket Internet a triplé ses pertes en 2016

La société d'investissement spécialisée dans le commerce en ligne a vu ses pertes passer de 197 à 741 millions d'euros l'an passé et ses revenus se contracter de 61 % à 50,4 millions d'euros.


Rocket Internet voit ses pertes se creuser en 2016 - Zalora.com

Le directeur financier de Rocket Internet, Peter Kimpel, a cependant réitéré l'objectif de rendre trois de ses filiales rentables en 2017, en relevant que le distributeur de mode en ligne Namshi avait déjà atteint le point d'équilibre, tandis que les sites d'ameublement et de décoration Westwing et Home24 avaient réduit leurs pertes.

De son côté, l'activité totale du pôle Global Fashion Group a généré l'an passé un chiffre d'affaires cumulé de 1,02 milliard d'euros, en progression de 27 % par rapport à l'exercice 2015. Celui-ci regroupe en fait les participations de Rocket Internet des e-commerçants Lamoda (CEI), Dafiti (Amérique latine), Namshi (Moyen-Orient) et Zalora (Asie-pacifique). La structure proposerait désormais les produits de 8 000 marques internationales et locales, sur une zone comptant 1,9 milliard de consommateurs potentiels.

Créé à Berlin en 2007, Rocket Internet a soutenu le lancement des dizaines de start-up dans le monde. La plus célèbre à avoir traversé l'incubateur étant Zalando, qui a récemment fait état d'un premier semestre satisfaisant. Une réussite qui n'a pas empêché Rocket Internet de voir son cours de Bourse fondre l'année dernière, la structure étant contrainte de revoir à la baisse les valorisations de certains de ses actifs.

Certains investisseurs estiment que la société pourrait inverser la tendance si elle parvenait à coter certaines de ses activités, notamment la plus importante, Delivery Hero, société spécialisée dans la livraison de repas. Cette dernière a d'ailleurs déclaré lundi envisager une entrée en Bourse.

Peter Kimpel a ainsi déclaré lors d'une conférence avec la presse que les conditions d'entrée en Bourse semblaient maintenant plus favorables qu''il y a un an.

(avec Reuters)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

DécorationArt de vivre - DiversMode - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER