Salon International de la Lingerie : 480 marques annoncées

Dans le contexte économique actuel, atteindre la stabilité est déjà un niveau de performance satisfaisant pour un rendez-vous professionnel. C’est en tout cas ce que propose le Salon International de la Lingerie, notamment en terme d’offre, pour sa prochaine édition programmée du 24 au 26 janvier prochains au parc des expositions de la Porte de Versailles.
Marque allemande mixte, Mey Bodywear exposera pour la première fois au SIL. Photo: Mey Bodywear.
 
L’événement organisé par Eurovet rassemblera ainsi un nombre de marques équivalent à l’édition de janvier 2014, avec 480 exposants annoncés. S’il y aura quelques absents notamment, en raison du fameux contexte, comme Maison Lejaby ou les marques Vanity Fair et Lou, il y aura également de nouveaux entrants ou des retours internationaux.
 
Arrivent ainsi pour la première fois sur le salon les Allemands de Mey Bodywear, les Turcs de Blackspade, les Italiens spécialistes du loungewear, Buccia di Mela, la lingerie de Guess, mais aussi la griffe française pour les ados, Les Fées de Filles, et enfin un lancement par le groupe Bendon avec la marque Heidi Klum Intimates. Côté retours, il faudra aussi compter sur la marque jeune mixte Skinny, du groupe autrichien Huber, ou encore sur les collections dessous de Desigual.
La nouvelle marque Heidi Klum Intimates de Bendon se lancera sur le Salon International de la Lingerie.

Les deux segments plus récemment lancés que sont l’homme et le collant sont consolidés, avec chacun une vingtaine d’exposants dans la zone dédiée, sans compter les lignes secondaires des marques exposant ailleurs dans le salon. La zone « collants » enregistre notamment trois arrivées internationales significatives avec Golden Lady, Falke et Kunert.
 
Une autre catégorie de produits spécifiques verra également son offre s’étoffer sur cette édition : la lingerie post-opératoire. Outre Anita et Amoena qui sont des habitués, des marques comme Bibi & Bibi, Theya Lingerie, Zuri Luxury Lingerie, Fajate ou encore Lorna Drew permettront avec leur arrivée d’étoffer l’offre sur ce type de produits solutions.
 
Enfin, côté visiteurs, l’organisateur Eurovet espère pouvoir dégager une croissance. Les pré-enregistrements sont à la hausse à une semaine du salon, sauf sur la Russie, sans surprise. L’espoir est désormais que cette dynamique soit confirmée dans les faits et que l’élan ne sera pas freiné par des désistements liés aux récents événements à Paris.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

LingerieSalons