Samaritaine: rénovation bloquée à trois jours du lancement

A trois jours du lancement de la réhabilitation de l’ancien grand magasin, un recours suspensif a été déposé. Si officiellement le recours vise la non-conformité du projet, c’est en réalité la façade moderne prévue côté Rivoli qui agace les opposants.

La Samaritaine
Maquette du futur bâtiment de la Samaritaine

Car si le propriétaire LVMH entend restaurer le côté fleur du célèbre bâtiment, le côté boulevard affichera quant à lui une façade en verre sérigraphié. Un "rideau de douche", aux dires d’opposants au projet, qui jurera au milieu des bâtiments historiques. Un groupe de bâtiments non-classés du datant d’époques Louis XIV et Louis XV sera d’ailleurs partiellement rasé pour réaliser le projet.

Le recours suspensif a été déposé par la Société de protection des paysages et de l’esthétique de la France (SPPEF) et SOS Paris. A cela s’ajoute un recours de l’association de riverains Accomplir, qui s’opposait déjà à la Mairie de Paris concernant la "Canopée" des Halles, toit de verre en construction au-dessus du centre Unibail-Rodamco.

Pour l’heure, le groupe LVMH n’a pas commenté cette suspension. Du côté de la Mairie, un porte-parole assure au Figaro que la confiance règne autour de ce projet qui "a toujours été concerté". Reste à savoir si la justice jugera le recours valable, auquel cas l’ouverture prévue fin 2015 devra être repoussée. Après 460 millions d’euros de travaux, les 80 000 m² de la Samaritaine devraient abriter hôtel de luxe, logement, restaurant, et plus de 26 000 m² de commerces.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - DiversDistribution