Samuel Irving Newhouse, propriétaire de Condé Nast, est décédé

Samuel Irving Newhouse Jr., qui a construit un vaste empire éditorial international qui comprenait des publications prestigieuses et influentes, de The New Yorker à Vanity Fair et Vogue, est décédé ce dimanche, rapportent ces publications.


Vogue

Il avait 89 ans et est mort à son domicile de Manhattan. La cause du décès n'a pas été donnée.

Samuel Newhouse, connu sous le surnom de « Si », et son frère Donald avaient repris Advance Publications, fondé par leur père, Sam Newhouse, en 1975 et l'avaient agrandi en un réseau comprenant 128 publications sur 27 marchés mondiaux.

Après avoir hérité de titres tels que Vogue, Glamour, Mademoiselle et House & Garden, Samuel Newhouse avait ajouté une foule de publications élégantes et haut de gamme, dont GQ, Wired, Architectural Digest, W, Gourmet et Bon Appetit. Le groupe a également pris le contrôle d'une série de journaux à travers les États-Unis, dont le Plain Dealer de Cleveland (Ohio) et le Globe-Democrat de Saint-Louis (Missouri).

En 1980, Samuel Newhouse a élargi la présence de sa famille dans l'édition avec le rachat de Random House. Il était connu comme un homme d'affaires astucieux et laborieux, passionné par les entreprises qu'il choisissait.

Dans Vanity Fair, le rédacteur en chef Graydon Carter l'a décrit comme « un joueur », mais un patient quand il s'agissait d'obtenir ce qu'il voulait. « Il a repris The New Yorker et s'y est accroché pendant des décennies, en dépit des pertes, et aujourd'hui, il est rentable », a écrit Graydon Carter.

Samuel Newhouse a aussi perdu près de 100 millions de dollars avec la relance de Vanity Fair, avant d'inverser la tendance.

Samuel Newhouse a attiré les meilleurs talents pour diriger ses magazines, de Tina Brown à Vanity Fair à Anna Wintour et Diana Vreeland à Vogue, ainsi que Harold Evans, le mari de Tina Brown, pour lancer Conde Nast Traveler et ensuite prendre en main Random House.

David Remnick, rédacteur en chef de The New Yorker, a décrit Samuel Newhouse sur le site Web du magazine comme un propriétaire qui a toujours apporté son soutien. « Il n'a jamais suggéré un sujet, il n'a jamais révélé ses inclinations politiques, il n'a jamais donné d'instructions préalables ni de critiques rétrospectives. »

Samuel Newhouse était l'un des Américains les plus riches, avec une fortune estimée à près de 10 milliards de dollars au moment de sa mort, et était un philanthrope et collectionneur d'art renommé, avec des peintures estimées à 100 millions de dollars.

Il laisse derrière lui sa femme, Victoria, ses enfants, Samuel et Pamela, son frère Donald et plusieurs petits-enfants et arrière-petits-enfants, selon Vogue.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

ModeMédias