Seaqual : une fibre à base de déchets plastiques océaniques

La société espagnole Seaqual 4U présentera à l’occasion du salon Première Vision une fibre polyester conçue uniquement à partir de plastiques polluants collectés dans les océans. Une offre révélée l’an passé désormais disponible en fils continus et discontinus.

Seaqual.com

Les matériaux sont collectés grâce à une flottille de 400 bateaux de pêche partenaires. Outre le recyclage des plastiques, Seaqual entend contribuer à dépolluer les océans, dont les chercheurs estiment que d’ici 2025 ils contiendront une tonne de plastique pour trois tonnes de poissons. L’entreprise a donc entrepris de créer toute une filière autour du procédé de transformation.

Né du rapprochement entre la marque Ecoalf, le groupe textile Santanderina et le filateur Antex, Seaqual propose un produit final pouvant être utilisé en version 100 %, écru ou fil teint. Ou bien mélangé à des fibres naturelles dont coton bio, Tencel, viscose, laine, lin et autre.

« Les technologies de filature permettent les développements par texturisation air, texturisation par fausse torsion, torsion mécanique et élastification, indique l’entreprise. De plus, les fils teints en masse et les fils teints sur bobine sont possibles. Adaptés à la fois aux besoins du prêt-à-porter, du bain, du sport, du denim ou de la chaussette, ces fils peuvent être aussi bien tissés que travaillés sur des machines à tricotage circulaire ou seamless. »

Seaqual 4U a placé en août dernier à sa tête Michel Chtepa en qualité de directeur général. Il officiait précédemment en tant que directeur général de Quintenas Textile Solutions en France, après avoir été responsable marketing opérationnel denim et prêt-à-porter au sein du groupe Invista pour la fibre Lycra.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

TextileIndustrie