Serena Williams : une grossesse bien vue par les sponsors

La semaine passée, Serena Williams a publié sur Snapchat une photo d'elle en maillot de bain, intitulée "20 semaines". Puis a confirmé sa grossesse par le biais de sa porte-parole Kelly Bush Novak. Une heureuse nouvelle pour la tenniswoman, âgée de 35 ans, qui de l'avis des professionnels du sponsoring, devient encore plus attrayante aux yeux des sponsors. L'actuelle n°2 mondiale pourrait ainsi toucher un public plus large, notamment dans le secteur des vêtements et produits de maternité.


La grossesse de Serena Williams constitue une opportunité pour les sponsors - Reuters

« Prenez un nom emblématique qui est devenu une marque et ajoutez-y une grossesse, et vous avez une belle histoire, a déclaré Gary Fechter, un avocat du cabinet McCarter & English qui représente les entreprises dans des contrats de sponsoring. Cela lui donne encore plus de valeur. »

Avec près de 29 millions de dollars de revenus en salaires et commissions de sponsoring, notamment versés par Nike et Pepsi, Serena Williams était l'an dernier la sportive la mieux payée au monde, selon un classement du magazine Forbes. Mais la faiblesse de ses gains au tennis l'a faite passer au 40e rang dans le classement global.

Avec 20 millions de dollars de revenus de sponsoring, elle passe au 20e rang, à égalité avec une autre joueuse de tennis, Maria Sharapova. Mais, grâce à sa grossesse, Serana Williams pourrait augmenter ses revenus en s'adressant à une nouvelle audience, selon les experts. Les sponsors actuels pourraient créer de nouvelles histoires avec une athlète enceinte, et de nouveaux parrains pourraient être intéressés.

« Il s'agit d'une dimension supplémentaire pour Serena Williams en tant que personne », affirme Jim Andrews, vice-président directeur chez IEG, une filiale du groupe WPP qui suit les dépenses de parrainage. Pour Gary Fechter, il n'y a aucun autre athlète qui se soit ainsi retiré à son plus haut niveau, tout en précisant que la grossesse rend les célébrités extérieures au monde du sport encore plus populaires. « Cela renforcera son attrait et certainement sa capacité à se vendre », a-t-il ajouté.

Selon les professionnels du secteur, aucun sponsor ne retirerait son appui à Serena Williams car elle reste au sommet de son sport. Par ailleurs, toute distanciation d'une entreprise vis-à-vis d'une femme enceinte serait certainement très mal reçue par le public.

D'après IEG, outre Nike et Pepsi, Serena Williams est aussi parrainée par Wilson Sporting Goods, JP Morgan Chase, Beats Electronics, IBM ainsi que par Mini, propriété du groupe BMW. Les clients actuels de la joueuse de tennis pourraient ainsi toucher de nouveaux publics grâce à la grossesse de cette dernière. La championne de tennis pourrait aussi étendre sa propre ligne de vêtements vers la maternité.

« Il y a de nombreux produits et de nombreuses marques qui s'adressent aux familles, aux mères et aux jeunes enfants, et voici quelqu'un qui pourrait représenter une mère au travail, si elle décide de continuer sa carrière », estime Doug Shabelman, président de Burns Entertainment, qui met en relation célébrités et sponsors commerciaux.

Traduit par Lionel Tixeire

© Thomson Reuters 2017 All rights reserved.

SportPeople