Sergio Tacchini met le turbo dans le monde et en France avec Movin

Surfant sur l’actuelle vogue des marques vintage, Sergio Tacchini multiplie les licences depuis deux ans avec des partenaires internationaux pour se développer tous azimuts. Dernier accord en date, celui annoncé mercredi 5 avril avec Movin, qui débute avec l’automne-hiver 2017-18. La société française basée à Aubagne, fondée par René Touzet en 1998, a initié sa collaboration avec Sergio Tacchini en 2008 comme distributeur pour le marché algérien. En quelques années, elle est devenue le licencié exclusif du label pour ses collections d’habillement, qu’elle produit et distribue en Afrique, Moyen-Orient, Europe de l’Est et désormais aussi en France.

La marque de sport italienne change de partenaire en France - Sergio Tacchini

Le marché français était auparavant géré par le groupe Sport Finances de Nantes, qui distribuait aussi Kappa, autre marque de sportswear italienne. Avec Movin, Sergio Tacchini entreprend un nouveau parcours, comme l’explique à FashionNetwork le managing director de l’entreprise, Romain Pottier : « L’objectif, c’est de repositionner Sergio Tacchini comme la marque de sport élégant qu’elle était à l'époque dorée des années 1980. Nous allons d’abord restructurer l’organisation, puis mettre en place une belle distribution sélective, en nous appuyant aussi bien sur les grandes enseignes incontournables que sur les petites boutiques branchées ». La partie tennis sera distribuée aussi à travers les clubs de tennis, tel le Tennis club de Paris.

Grâce au retour des marques vintage et à l’engouement pour l’habillement sportif, en particulier pour les survêtements et autres pièces en vogue dans les années 1980, remises au goût du jour par les créateurs d’aujourd’hui, tel le Russe Gosha Rubchinskiy, qui a signé une collaboration avec Sergio Tacchini, la griffe a le vent en poupe depuis quelques saisons. « Plus de 150 000 personnes nous suivent déjà sur les pages Facebook que nous avons ouvertes en début d’année dans différents pays. On ressent vraiment un appel d’air autour de la marque », note Romain Pottier.

Après des déboires, le label, fondé en 1966 par le champion de tennis italien Sergio Tacchini, a changé de propriété. Depuis 2013, Wintex Italia, détenue par des actionnaires chinois et basée à Milan, gère la marque en s’occupant essentiellement du style, du marketing et du développement du produit, qui est ensuite réalisé notamment en Asie et distribué en licence à travers des partenariats avec différentes entreprises.

Un look Sergio Tacchini proposé par Gosha Rubchinskiy lors de son défilé au Pitti Uomo en juin 2016 - Pitti Immagine Giovanni Giannoni

Aux côtés de Movin, Wintex Italia a signé récemment Tamurakoma pour le Japon, Directone Australia pour l’Australie ainsi que Wealthy Billion Investment et Augment Holding pour l’Asie. L’autre grand partenaire est United Brands Company (UBC) pour la distribution mondiale des chaussures, hormis l’Amérique latine. Des accords ont aussi été conclus ces dernières années pour la ligne enfant et les sous-vêtements.

Les collections d’habillement pilotées par Movin sont composées de quelque 200-300 références avec des polos vendus entre 45 et 60 euros, et des survêtements autour de 100 euros. L'offre se décline autour de différentes lignes mises au point par le bureau de style milanais, de la ligne lifestyle décontractée à celle Archivio s’inspirant des archives et des tenues de John McEnroe, en passant par une ligne casual de polos et chinos, sans oublier celle du tennis.

« Nous nous rendons tous les 15 jours à Milan, travaillant main dans la main avec le bureau de style, pour suivre le développement de la collection », souligne le manager, qui souhaite faire de Sergio Tacchini le Lacoste italien.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterSportIndustrieBusiness