Shandong Ruyi sur les rangs pour la reprise de Bally

Son nom ne figurait pas parmi les éventuels repreneurs cités jusque là, mais Shandong Ruyi se serait bel et bien positionné pour l'acquisition du chausseur de luxe suisse Bally. Selon le média américain Bloomberg, le groupe chinois serait même en négociations avancées avec le propriétaire de Bally International, JAB Holding, la somme de 700 millions de dollars (587 millions d’euros) étant évoquée. 


Mocassins pour femme vendus 525 euros. - Bally

Le propriétaire du groupe SMCP et de la griffe Aquascutum Shandong Ruyi devancerait ainsi les groupes chinois Fujian Septwolves Industry et Fosun ou encore le Japonais Itochu dans la reprise de la société Bally International, mise en vente en avril 2017 pour 600 millions d’euros par JAB Luxury, la division luxe du groupe allemand JAB Holding qui souhaite désormais se concentrer sur les biens de consommation. C’est d’ailleurs dans cette dynamique que le groupe propriétaire de Belstaff a vendu Jimmy Choo à l’Américain Michael Kors en juillet dernier.

Le sort de Bally, qui a revu son organisation il y a un an afin de rationaliser ses coûts, n’est cependant pas scellé et un autre prétendant pourrait encore se faire connaître.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - ChaussuresBusiness