Shiseido, en pleine réorganisation, fait état de résultats annuels mitigés

Le fabricant japonais de cosmétiques Shiseido a annoncé lundi une performance mitigée pour l'exercice 2014-2015, avec des ventes en petite hausse et une rentabilité en chute, mais espère redresser la barre grâce à des réorganisations.

Shiseido
Entre le 1er avril 2014 et le 31 mars 2015, son chiffre d'affaires a progressé de 2,1 %, à 777 milliards de yens (5,9 milliards d'euros), en ligne avec ses estimations.

Au Japon, les ventes ont cédé 3,1 %, à 365 milliards de yens, du fait d'un contrecoup consécutif à la hausse d'une taxe sur la consommation il y a tout juste un an, qui a heurté de plein fouet la troisième économie mondiale.

A l'étranger, elles ont timidement augmenté de 0,9 % calculées en monnaies locales mais, une fois converties en yen, la hausse est de 7,1 % grâce à l'affaiblissement de la devise nippone.

Le gain opérationnel a pour sa part reculé de 44,4 %, à 27,6 milliards de yens (212 millions d'euros).

Le groupe invoque des primes versées au personnel au Japon, des dépenses de marketing plus importantes à l'étranger, des coûts liés à l'optimisation de stocks en Chine ou encore des problèmes logistiques aux Etats-Unis.

Le bénéfice net s'est cependant apprécié de 28,8 %, à 33,7 milliards de yens (260 millions d'euros), une performance qui s'explique par une rentrée non récurrente découlant de la cession au groupe français L'Oréal des marques Decléor et Carita.

En l'absence de ce gain exceptionnel, il devrait plonger de 63,7 % sur un an, à 10 milliards de yens, entre avril et décembre 2015, a prévenu Shiseido.

Le spécialiste du maquillage et des crèmes de beauté change de référence pour son exercice comptable, qui ne sera désormais plus calculé d'avril à mars mais fixé sur l'année calendaire. L'exercice en cours sera donc raccourci à neuf mois.

Hormis le profit net, les autres résultats sont attendus en amélioration : les recettes devraient ainsi gagner 7,8 %, à 730 milliards de yens (5,6 milliards d'euros au taux de change retenu par le groupe), et le profit opérationnel bondir de 31,9 %, à 28 milliards.

Shiseido anticipe une embellie au Japon après les difficultés de ces derniers mois, en particulier via son activité en ligne.

En dehors de l'Archipel, les conditions devraient rester favorables aux Etats-Unis et surtout en Chine, dont le groupe a fait une priorité.

Shiseido entend accélérer les réformes pour atteindre à horizon 2017 un chiffre d'affaires annuel d'au moins 900 milliards de yens et un bénéfice d'exploitation de 50 à 60 milliards de yens.

Il dit vouloir se concentrer sur quelques marques porteuses, annonce également « une nouvelle organisation par marque et région » ainsi qu'un effort accru en recherche et développement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

CosmétiquesBusiness