Shiseido plombé par une filiale américaine au troisième trimestre

Tokyo, 9 nov 2017 (AFP) - Le géant japonais des cosmétiques Shiseido a publié jeudi une perte nette au troisième trimestre 2017, due à des dépréciations d'actifs aux États-Unis, et enregistré une croissance notable de son activité sur les neuf premiers mois de l'année, essentiellement tirée par l'Asie.

Shiseido

Tout en maintenant ses prévisions de hausse de ses chiffre d'affaires et bénéfice d'exploitation annuels, le groupe a de nouveau réduit sa prévision de bénéfice net sur l'année, pour la deuxième fois en moins de dix jours.

Il table désormais sur un modeste gain net annuel de 5 milliards de yens (38 millions d'euros). Le 1er novembre, il avait déjà abaissé sa prévision à 10 milliards de yens, contre 32,5 milliards visés auparavant.

En cause : des dépréciations d'actifs sur sa filiale américaine en difficulté Bare Escentuals, spécialisée dans les cosmétiques naturels à base de minéraux, à hauteur de 70,7 milliards de yens, 5 milliards de plus que ce qui avait été annoncé le 1er novembre.

Ces dépréciations ont fait tomber Shiseido dans le rouge, avec une perte nette de 17 milliards de yens sur neuf mois, contre un bénéfice net de 37,2 milliards de yens un an auparavant, selon un communiqué.

Cependant, l'activité du groupe proprement dite a été largement bénéficiaire et en expansion : le bénéfice d'exploitation a bondi de 82,4 %, à 70,7 milliards de yens sur neuf mois (567 millions d'euros au cours retenu par le groupe).

Et son chiffre d'affaires cumulé sur neuf mois a progressé de 17,4 %, à 731,2 milliards de yens, soit près de 6 milliards d'euros. Les ventes et le bénéfice d'exploitation devraient atteindre des records en 2017, à respectivement 985 milliards de yens et 65 milliards, comme annoncé le 1er novembre.

Sur les trois premiers trimestres, l'activité du groupe est restée bien orientée sur son principal marché, le Japon, qui représente près de 44 % de ses ventes. Les consommateurs nippons ont bénéficié d'une « évolution positive des dépenses de consommation, soutenue par une amélioration de l'emploi et des revenus », a estimé Shiseido, tandis que le nombre de touristes étrangers avides d'achats au Japon a augmenté.

En termes de ventes, « la Chine (14,4 % du total, ndlr) et le reste de l'Asie ont continué de croître à un rythme soutenu ». À l'inverse, « en Europe, la croissance est restée faible et inégale d'un pays à l'autre » et elle a « ralenti » sur le continent américain (13,5 % du chiffre d'affaires total).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

CosmétiquesBusiness