Shiseido prévoit des résultats annuels largement supérieurs aux prévisions

Tokyo, 7 fév 2018 (AFP) - Le fabricant japonais de cosmétiques Shiseido a annoncé mercredi qu'il allait dégager des bénéfices annuels largement supérieurs à ses attentes, grâce à la réforme fiscale américaine et à de vigoureuses ventes en Asie.

Shiseido

Il avait fini les neuf premiers mois de 2017 dans le rouge en raison de dépréciations d'actifs sur sa filiale américaine en difficulté Bare Escentuals, spécialisée dans les cosmétiques naturels à base de minéraux, et avait donc sabré en novembre sa projection de bénéfice net, tablant sur un modeste gain de 5 milliards de yens. Finalement celui-ci va ressortir à 22,5 milliards de yens (167 millions d'euros au cours actuel) - ce qui représenterait le cas échéant un recul de près de 30 % par rapport à 2016 -, selon les nouvelles estimations publiées mercredi à la veille de la diffusion des résultats définitifs.

Cette révision positive s'explique « par de moindres charges fiscales » du fait de la refonte des impôts décidée par le président américain Donald Trump pour les entreprises, dont le taux de taxation passe de 35 % à 21 %. Shiseido va également payer moins d'impôts que prévu sur le gain réalisé après la cession à l'allemand Henkel de ses parts dans Zotos International, son activité nord-américaine de produits capillaires.

Concernant l'activité proprement dite du groupe, le bénéfice d'exploitation va lui aussi « dépasser de loin les précédentes estimations » et atteindre un niveau record de 80,5 milliards de yens (au lieu de 65 milliards escomptés auparavant), plus du double d'un an plus tôt, a indiqué Shiseido qui mentionne entre autres facteurs la réorientation du groupe vers « des produits moyen et haut de gamme » et « des investissements marketing » fructueux.

« Le chiffre d'affaires devrait franchir la barre des 1 000 milliards de yens (7,4 milliards d'euros) pour la première fois depuis la création de la compagnie » en 1872, s'est par ailleurs félicité Shiseido qui anticipe des recettes de 1 005 milliards de yens (+18 % sur un an), au lieu de 985 milliards.

Le fabricant salue « la rapide expansion dans le monde de ses marques de prestige » et, tous produits confondus, la croissance de son activité au Japon, en Chine ainsi que l'apport des touristes étrangers, nombreux à faire provision de crèmes et autres cosmétiques made in Japan à l'occasion de leur venue dans l'archipel.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

CosmétiquesBusiness