Showrooms parisiens : tour d'horizon des découvertes de septembre

Rendez-vous installé de la Fashion Week parisienne, le showroom « Americans in Paris », organisé par le CFDA/Vogue Fashion Fund, présentait les créateurs émergents installés aux Etats-Unis. Tous étaient candidats à un prix relevé composé d'un montant de 400 000 dollars en chèque et de l’accompagnement des professionnels de la mode, membres du CFDA et du magazine Vogue.


Les pièces du défilé Adam Selman - DR

Si le nom du gagnant n’est pas encore connu, le showroom organisé rue du faubourg-Saint-Honoré dévoilait neuf créateurs – Area, Brock Collection, Ji Oh, Morgan Lane, Krewe Du Optic, Rochambeau, Chloe Gosselin, Newbark et Adam Selman. Ce dernier, installé à New York, connu pour ses collaborations avec la chanteuse Rihanna, présentait une collection inspirée par l’une des artistes peintres féminines les plus connues aux Etats-Unis, Georgia O’Keefe.

Revisitant la chemise à carreaux de la peintre dans des versions punchy, colorées et brodées de pochettes en trompe-l’œil, déclinant le vichy sur shorts-pyjamas et combinaisons courtes, s’amusant du denim, brodé de fleurs ou de longues robes de soirée en soie et vaporeuses, la collection du créateur lançait un hommage vibrant à l’Amérique, les ensembles shorts, veste et pantalons transparents ajoutant un goût d’ultra sexy décalé.

Autre rendez-vous attendu, le Swedish Fashion Show (organisé par la Maison des Modes Suédoises) lançait son événement en collaboration avec la librairie Ofr, à l’Institut Suédois du Marais. Trois jours d’exposition avec accès au jardin pour découvrir huit créateurs de la nouvelle scène suédoise.

Dans un contexte très positif (l’industrie de la mode en Suède représente aujourd’hui 11 % des exportations et 30 milliards d’euros de chiffre d’affaires, en belle hausse ces cinq dernières années), l’événement dévoilait plusieurs marques d’accessoires et les collections de marques de prêt-à-porter signées de la créatrice Diana Orving, des marques House of Dagmar, Hope et Back, marques déjà installées et seconds couteaux après Acné Studio et Filippa K.

Nouveau à Paris, Dach Showroom inaugurait à Paris son premier showroom, organisé conjointement par Berlin Showroom, l’Austrian Fashion Association et Mode Suisse. Au total, 25 noms venant des trois pays et un mélange de marques installées (Tata Christiane, Wendy Jim, Anelia Peschev…) et créateurs émergents. Parmi ces derniers, un nom à suivre : Kenneth Ize, jeune créateur né à Lagos (Nigeria), diplômé de l’Université des Arts Appliqués de Vienne et dont la marque africano-contemporaine pour homme et femme défile lors de la Fashion Week nigériane.


Le collectif néerlandais We Are Muse

Pour conclure, rendez-vous pris au showroom des néerlandais de We Are Muze, un collectif composé de quatre marques aux identités propres - ByBrown (vêtements de pluie), Electric Co (maille), Jessica Joyce (robes de cocktails) et Loveluha (bijoux) – et associées autour d’un nom de personnage imaginé ensemble, « leur muse ».

Conçue comme une plateforme de partage d’expériences et d’échanges, We Are Muze invitait à l’Atelier néerlandais à découvrir « la création à 4 têtes » lors d’un happening photo réalisé par l’artiste Cheryl Schruger, le collectif faisant évoluer son concept à chaque saison en faisant appel à un réseau de créatifs – directeurs artistiques, designers graphiques, réalisateurs et stylistes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterSalonsCréation