Showrooms parisiens: un passeport pour vendre à l'international

A partir du vendredi 27 et ce jusqu’à début octobre, marques et créateurs venus du monde entier présentent dans l’intimité des showrooms parisiens leurs collections printemps-été 2014... pour les vendre aux détaillants et grands magasins. A la fois prisée par des showrooms multi-labels étrangers et des délégations étrangères plus institutionnelles, Paris revêt pour quelques jours son statut historique de capitale mondiale du commerce de mode. Tour d'horizon des nouveaux talents venus chercher le business dans la capitale.

The Elder Statesman, lauréat du CFDA/Vogue Fashion Fund 2012

Americans in Paris
Pour la saison printemps-été 2014, une armada de jeunes créateurs encouragés chez eux par le CFDA/Vogue Fashion Fund, la généreuse bourse de soutien voulue par la chambre syndicale américaine et Anna Wintour, pose ses valises rue de Valois, près du Palais Royal à Paris. Après une première journée ouverte à la presse (samedi 28), dix jeunes marques émergentes venues des USA rencontreront les acheteurs du monde entier, qu'elles évoluent dans le womenswear comme Wes Gordon et The Elder Statesman (photo), ou l'accessoire comme la griffe new-yorkaise Illesteva.

Bobby Kolade, lauréat du prix "Start your own fashion business", au Berlin Showroom

Berlin Showroom
Berlin investit la capitale avec une vingtaine de marques allemandes, dont beaucoup défilent aux fashion weeks berlinoises. Cette édition du Berlin Showroom, logé au 116 rue de Turenne (IIIe), abrite notamment les collections de Karlotta Wilde, Bobby Kolade et Vonschwanenflüfelpupke (plus raisonnablement appelé "VSP", ndlr), deux jeunes labels révélés lors du récent concours "Start your own fashion business" à Berlin. Ce concours mode et business se solde par un encadrement doublé d'une aide financière et d’une saison commerciale à Paris. A découvrir jusqu'au 1er octobre.

Showroom Riccardo Grassi
Sans aide particulière des institutions italiennes, le showroom milanais Riccardo Grassi amène chaque saison à Paris la fine fleur des marques de luxe créatives pour que le monde entier les sélectionne. Cette saison plus qu'aucune autre, la mode de Milan s'est distinguée en détruisant sa réputation "vieille école". C'est chez Riccardo Grassi qu'on pourra le vérifier, notamment avec la collection MSGM, qui défile à Milan où la première boutique vient d'ouvrir.
Redemption Choppers au showroom Riccardo Grassi

Toujours au rayon des Italiennes très en vue, la marque de knitwear Sansovino 6, toute aussi symbolique d'un luxe "cool" à la milanaise, qui vient distribuer à Paris sa nouvelle collection femme. Également représentée par Riccardo Grassi, Redemption Choppers, une excitante griffe de luxe éthique qui vient de produire un modèle de moto sur-mesure (!), et fait l'objet d'une expo jusqu'au 2 octobre à la galerie OFR (rue du Petit Thouars - IIIe) avec pour héroïne Isabeli Fontana (photo ci-dessus).

Plan 8 Showroom

Le showroom Plan 8 accueille en star cette saison la marque culte japonaise G.V.G.V., qui signe après 14 ans d’existence sa première session de vente internationale à Paris.
G.V.G.V. s'ouvre à l'international au Plan 8 Showroom

Encore méconnue chez nous, cette griffe possède déjà deux flagships et près de 100 points de vente au Japon, dont Isetan ou Opening Ceremony Tokyo. Le même showroom présentera aussi aux acheteurs la première collection du créateur Paulo Melim Andersson (ex-Chloé) pour la marque Cangiari, entièrement made in Italy et qui travaille notamment avec une association calabraise active dans la lutte anti-mafia... A découvrir sur rendez-vous au 6 rue Saint Claude (IIIe) jusqu’au 3 octobre.

Pre Helsinki

La jeune garde finlandaise (dont Ensaemble, photo) occupe une galerie au 67 rue Quincampoix (3e), avec en guest star la jeune Satu Maatanen, lauréate du dernier grand prix du festival international de mode d’Hyères.

Ensaemble, au showroom Pre Helsinki (DR)

La spécialiste de la couleur fait tout elle-même, accepte les commandes spéciales et présente une collection qui porte sa signature, le "peint à la main". Croisée lors du vernissage du showroom, la créatrice confiait déjà recevoir des commandes d’un peu partout dans le monde. Et attendait avec impatience la sortie de sa capsule pour Petit Bateau, qui constituait une partie de sa récompense lors du festival d’Hyères.

London Showrooms
On connait la pugnacité des Anglais pour promouvoir, avec succès et à raison, leurs talents locaux auprès du monde. Pour cette saison, les professionnels pourront découvrir pas moins de 17 designers mode et accessoires aux London Showrooms, représentant les multiples facettes de la création londonienne actuelle. Ce showroom financé par le BFC, qui a vu débuter quelques "ex-jeunes" aujourd'hui ralliés aux groupes LVMH et Kering, fête cette saison ses cinq ans d'existence. Jusqu'au 3 octobre au Loft, 3 cour Bérard (IVe).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterSalons