Sidney Toledano quitte Christian Dior et sera remplacé par Pietro Beccari

Sidney Toledano va quitter son poste de PDG de Christian Dior. Il sera remplacé par Pietro Beccari, actuel PDG de Fendi : un jeu de chaises musicales orchestré par LVMH. Et d'autres changements sont en cours.
 

Pietro Beccari, PDG de Fendi, bientôt à la tête de Christian Dior - Archiv

Sidney Toledano quittera la maison parisienne au mois de janvier, mais restera dans le groupe de luxe puisqu'il remplacera Pierre-Yves Roussel en tant que PDG du LVMH Fashion Group, qui réunit les plus « petites » marques de LVMH : Céline, Kenzo, Loewe, Marc Jacobs et Emilio Pucci.

Pierre-Yves Roussel devrait lui être nommé consultant spécial auprès du PDG et actionnaire majoritaire de LVMH, Bernard Arnault. La rumeur dit plutôt que ses jours sont comptés au sein du groupe de luxe, celui-ci payant le prix des lourdes pertes subies par Marc Jacobs. Il y a un an déjà, Bernard Arnault avait confessé être « plus inquiet à propos de Marc Jacobs que de Donald Trump ». Cela dit, Pierre-Yves Roussel a la réputation d'être un excellent chasseur de talents : c'est lui qui a nommé Phoebe Philo chez Céline, Carol Lim et Humberto Leon chez Kenzo, et Jonathan Anderson chez Loewe - ce dernier étant actuellement le créateur le plus en vue du groupe.

L'arrivée de Pietro Beccari chez Christian Dior pourrait aussi présager du départ prochain de Maria Grazia Chiuri, nommée par Sidney Toledano en 2016 à la direction artistique de la marque. Certaines sources précisent que Bernard Arnault s'est montré critique envers le travail de la créatrice italienne à plusieurs reprises, dans l'enceinte même de la maison.

« Apparemment, il n'est pas très enthousiaste à propos de Maria Grazia Chiuri; avec l'arrivée de Pietro Beccari, il souhaitera peut-être faire table rase et repartir de zéro », explique une de ces sources, particulièrement informée. « Pour lui, Maria Grazia Chiuri a pris trop de liberté chez Dior, notamment l'ouverture de sa propre boutique éphémère sur l'avenue Montaigne. » 

L'information brûlante du départ de Sidney Toledano arrive huit mois après que LVMH a annoncé son intention d'acheter Christian Dior Couture - un accord qui a permis d'estimer la maison de mode et d'accessoires à 6,5 milliards d'euros. LVMH possédait déjà directement les parfums Christian Dior : cette acquisition lui a donc permis de réunir les branches de la marque historique, qui a célébré cette année son 70e anniversaire. Au cours du dernier exercice financier, les ventes de Christian Dior Couture ont progressé de 5 %, pour atteindre 1,9 milliard d'euros.

Les spécialistes du secteur s'accordent pour dire que ces changements correspondent à un plan de succession normal - Sidney Toledano, âgé de 66 ans, étant remplacé par Pietro Beccari, âgé de 50 ans, et dont le travail chez Fendi a fait l'unanimité. Depuis qu'il a été nommé PDG de la maison italienne en février 2012, son chiffre d'affaires a triplé et dépassé le milliard d'euros.

Ni Sidney Toledano, ni Pietro Beccari, ni Pierre-Yves Roussel n'ont souhaité faire de commentaire.

Du côté de Fendi, le prochain dirigeant n'a pas encore été annoncé. Certains misent sur Nicola Brandolese, un ancien cadre du géant des lunettes Luxottica, qui a rejoint LVMH en juillet et fait de l'ombre à Pietro Beccari chez Fendi depuis l'été dernier.
 
Le futur poste de Sidney Toledano est aussi la preuve de l'estime que lui porte Bernard Arnault, qui lui confie la direction du Fashion Group de LVMH, le plus grand conglomérat de luxe du monde. À ce poste, il sera responsable des grandes lignes d'orientation stratégique, plutôt que de la direction exécutive au jour le jour.

Il avait rejoint Dior en 1994, sous les ordres du PDG d'alors, François Baufumé, avant de lui succéder en 1998. Sous son règne, il a vu passer de nombreux créateurs et a participé au lancement de Dior Homme, ligne dessinée au départ par le génial Hedi Slimane. Sidney Toledano a aussi été applaudi pour sa gestion adroite de la crise provoquée par les propos antisémites de John Galliano, alors chef des collections féminines chez Dior, pour lesquels il a été démis de ses fonctions.

« Sidney a passé 20 ans à la tête de Dior. Pour un dirigeant de marque de luxe, c'est un score impressionnant. Personne ne devrait l'oublier. Et son nouveau poste n'est pas négligeable », a commenté une de nos sources.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Luxe - DiversNominations