Snap : l'action s'envole en Bourse pour son premier jour de cotation

L'action Snap Inc., dont le prix d'introduction en Bourse a été fixé à 17 dollars, a bondi de près de 50 % pour toucher un sommet à plus de 25 dollars jeudi au premier jour de cotation à Wall Street.


Le CEO de Snap, Evan Spiegel

Le titre du propriétaire de la messagerie Snapchat s'envole de 49,74 % à 25,48 dollars vers 18h10 GMT, superformant largement un indice Nasdaq en repli de 0,50 %.

La start-up californienne a réussi mercredi à lever 3,4 milliards de dollars (3,22 milliards d'euros) pour son IPO en plaçant 200 millions de titres à 17 dollars l'action, soit une valorisation de 24 milliards de dollars, le double de la capitalisation boursière de Twitter. Dans la mesure où une option de surallocation sera sans doute exercée, c'est 3,9 milliards de dollars que pourrait finalement lever Snap.

Snap est aussi devenu l'entreprise du secteur des nouvelles technologies la mieux valorisée lors de son IPO aux Etats-Unis depuis Facebook en 2012, qui avait proposé en 2013 de racheter la société de Los Angeles pour trois milliards de dollars.

Le livre d'ordres de l'IPO de Snap a été sursouscrit plus de 10 fois et cette entrée en Bourse est considérée comme un test de l'appétit des investisseurs pour une application de réseau social dédiée au moins de 30 ans qui est encore loin d'être rentable.

Malgré un chiffre d'affaires pratiquement septuplé, Snap a vu sa perte nette se creuser de 38 % l'an dernier. La société a récemment subi un ralentissement de la croissance de ses utilisateurs face à la concurrence de mastodontes comme Facebook et surtout son application Instagram, qui reprend bon nombre de fonctions de Snapchat.

Le bond de l'action Snap au premier jour de cotation ne garantit pas que la start-up sera à long terme un succès. Twitter s'était envolé de 93 % lors de ses débuts boursiers en 2013 avant de s'effondrer par la suite au point que l'action ne vaut plus aujourd'hui que 15,84 dollars, alors qu'elle avait entamé son aventure boursière à 26 dollars.

Snap semble toutefois bénéficier d'un contexte favorable avec des investisseurs à l'affût de bonnes opportunités après le coup de frein observé en 2016 en matière d'IPO dans les nouvelles technologies.

Les débuts boursiers réussis de Snap pourraient encourager d'autres « licornes », des start-up généralement inconnues mais déjà valorisées en privé plusieurs milliards de dollars, à se lancer sur le marché.

© Thomson Reuters 2017 All rights reserved.

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresMode - ChaussuresSportDenimLingerieBalnèaireLunettesMode - DiversMédias