Soldes : un lancement symbolique depuis la province

Ce 10 janvier à 10h, la secrétaire d’Etat Delphine Gény-Stephann donnera le coup d’envoi des soldes d’hiver. Chose rare, elle délaisse pour l’occasion les grands magasins de la capitale, lieu habituel d'une cérémonie toute symbolique, pour gagner Orléans, sur fond de politique de sauvegarde des centres-villes et de leur offre commerciale.


Orléans revendiquait en 2016 l'un des plus bas taux de vacance commerciale de France - Orléans Métropole

Le 14 décembre, le gouvernement a en effet annoncé l’investissement de cinq milliards d’euros pour redynamiser les centres-villes tricolores, souffrant notamment d’une désertification commerciale croissante. La fédération du commerce spécialisé Procos estimait début 2017 que plus de la moitié des villes françaises avaient passé le cap des 10 % de locaux vides.

Le gouvernement a donc formulé sept mesures. Des engagements qui font suite aux propositions successivement formulées par l’Association Centre-Ville en Mouvement, le Conseil National des Centres-Commerciaux, l’Alliance du Commerce, le Conseil du Commerce de France, et la Fédération du commerce spécialisé Procos.

Le choix d’Orléans ne s’avère pas anodin. Outre une proximité facilitant un déplacement ministériel, la métropole orléanaise est surtout l’une des villes revendiquant fin 2016 « un taux de vacance parmi les plus faibles de France ». L’association des commerçants orléanais tirait cependant la sonnette d’alarme l’an passé, alors que la vacance atteignait 7,5 %, notamment en raison des « trop nombreuses extensions de surfaces commerciales en périphérie ».


Delphine Gény-Stephann - Ministère de l'Economie

« L’accentuation de la vitalité commerciale du cœur de ville figure parmi les priorités de la mairie d’Orléans, c’est pourquoi elle met en œuvre un certain nombre d’actions et de projets structurants en cœur de ville mais également dans les quartiers », indique de son côté la mairie. Parmi les initiatives évoquées, figure le renforcement de l’offre pour les jeunes familles dans le cœur de ville, ou encore la création d’afterworks un jeudi par mois par les commerçants volontaires. Et pourquoi pas la création d’une zone touristique en marge du son et lumière prenant place durant l’été sur la cathédrale.

La visite ministérielle s'effectuera dans la rue Royale d'Orléans, où seront visités la boutique 1,2,3, le maroquinier Badinier, le multimarque Liger Homme et le parfumeur Nocibé.

Nommée fin novembre pour épauler le ministre de l’Economie Bruno Le Maire, actuellement en Chine, Delphine Gény-Stephann arrive donc sur un dossier complexe... qui en cache un autre : les soldes. Nombre de fédérations professionnelles réclament de longue date une réforme de la période de prix barrés. Bruno Le Maire avait lui-même évoqué quelques évolutions possibles au printemps dernier. Des annonces que la secrétaire d'état afinalement  réalisé mardi soir.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - DiversLuxe - DiversBeauté - DiversDistribution