Stella Nolasco apporte sa lumière et son soutien à Porto Rico

New York, 10 fév 2018 (AFP) - Son atelier de San Juan était privé d'électricité. Ses couturières avaient tout perdu. Sa maison était sous l'eau. Mais la designer portoricaine Stella Nolasco a mis la tragédie derrière elle pour offrir à la Fashion Week de New York une collection résolument joyeuse et solidaire.

La créatrice portoricaine a aussi fait de son défilé une tribune - Instagram

Parmi les grands noms de la mode portoricaine, la créatrice commençait à préparer sa collection automne 2018 lorsque l'ouragan Maria a frappé l'île, le 20 septembre.

Il a officiellement causé la mort de plus de soixante personnes, même si les statistiques montrent une surmortalité considérable, atteignant plusieurs centaines de décès, consécutive à la chaleur, au manque d'eau potable et de soins. Quatre mois plus tard, quelque 400 000 habitants sont toujours privés d'électricité.

« Mon atelier fonctionnait avec un générateur il y a encore une semaine », a expliqué cette quadragénaire aux longs cheveux bruns, après son défilé, jeudi. « Ca a été beaucoup de sacrifices. »

Sur le podium, Stella Nolasco avait convié de nombreuses célébrités portoricaines, telles l'ancienne Miss Univers Dayanara Torres, 43 ans, ou Agueda Lopez, épouse du chanteur Luis Fonsi, à l'origine du tube de l'année 2017, « Despacito ».

Si elle a voulu cette collection enthousiaste et positive, avec beaucoup d'imprimés fleuris notamment et de la dentelle qui a fait sa notoriété, celle qui est aussi peintre a choisi d'en faire également une tribune politique.

Plusieurs des mannequins portaient des drapeaux portoricains ou des pancartes disant « We are US citizens » (nous sommes des citoyens américains), pour protester contre les manquements du gouvernement fédéral, qui a limité son intervention pour venir en aide aux habitants de Porto Rico.

« Can't Say American Without the Rican », soit « vous ne pouvez pas dire Américain sans le Ricain » de Portoricain, disait un autre panneau, porté à bout de bras par un modèle qui remontait l'allée.

Stella Nolasco n'était pas à Porto Rico lorsque Maria a frappé, contrairement à plusieurs membres de sa famille proche. « Je ne pouvais pas les joindre », se souvient-elle. « J'ai vécu un mois de profonde dépression, jusqu'à ce que je décide de faire cette collection et de lui donner un but, aider mon pays, ce qui m'a aidé à me sentir utile. »

Une partie de la collection va être donnée à la Foundation for Puerto Rico, afin de lever des fonds destinés à la reconstruction des infrastructures détruites par l'ouragan. Avant le début du défilé, a été projeté un film promotionnel tourné en décembre et invitant les touristes à revenir visiter l'île.

Quitte à être politique, Stella Nolasco s'est aussi inscrite dans le mouvement actuel d'émancipation des femmes et de lutte contre le harcèlement sexuel, né après l'éclatement de l'affaire Weinstein.

Avant le défilé, les lumières de la salle se sont éteintes et a été diffusé, dans le noir, un extrait du discours de la présentatrice et femme d'affaires Oprah Winfrey lors de la dernière cérémonie des Golden Globes, début janvier.

« Equality is Sexy » (l'égalité c'est sexy) disait la pancarte d'un des mannequins.

« Je suis féministe, mais féminine », a expliqué Stella Nolasco après le défilé. « Ce que vous portez ne donne le droit à personne de vous traiter de quelque façon que ce soit. »

« En tant que femme, j'ai le droit de décider de la façon dont je veux m'habiller, et d'être respectée. »

Par Laura Bonilla Cal

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Luxe - Prêt-à-porterDéfilés