Stokomani ou l’appétit d’un repreneur en série

Nouvelle opération de croissance pour Stokomani. Ce n’est plus une information inédite tant l’enseigne française use de la reprise de fonds de commerce de chaînes en difficulté pour agrandir son parc. En pleine ascension, le spécialiste du déstockage de marques (mode, hygiène-beauté, décoration et jouet) annonce l’acquisition de cinq magasins de la chaîne de meubles Fly.


L'enseigne mise sur des surfaces d'environ 2 000 mètres carrés. - Stokomani

A compter du 1er octobre prochain, les unités situées à Evreux, Pérols, Perpignan, Colmar et Quetigny passeront dans son escarcelle, de même que la soixantaine de salariés Fly, qui enfileront alors le gilet vert de la société dirigée par Delphine Mathez. Pour transformer les points de vente à ses couleurs, une enveloppe de 10 millions d’euros sera débloquée à court terme et la chaîne affirme qu’elle engagera une trentaine d’employés supplémentaires.

Peu présente au cœur des métropoles, mais bien installée en périphérie des moyennes et grandes villes, Stokomani a affiché en 2017 une belle croissance de 14,5 % de ses ventes, qui s’établissent à 443 millions d’euros. Plusieurs reprises de magasins sont ainsi intervenues l’an passé, soit cinq magasins du réseau discount Mac Dan, puis trois boutiques de l’enseigne d’habillement C&A. L’entreprise française, fondée en 1961 par Maurice Namani, dont le siège est basé à Creil, dans l’Oise, avait aussi été candidate en 2017 à l’acquisition de points de vente Tati, sans succès cette fois-là.

Générant 40 % de ses ventes grâce à son offre textile – des articles de 600 marques dont Guess, Mexx, Lotto, Undiz, Gentleman Farmer, Celio, Jennyfer ou Mango -, la percée de Stokomani sur le marché tricolore du prêt-à-porter s’inscrit dans un phénomène plus large d’engouement des Français pour les chaînes low cost et la dégriffe. « Nous sommes l’équivalent en dur d’un Showroomprivé ou d’un Vente-privée : déstockage, marques connues, renouvellement toutes les semaines des trois quarts des produits proposés », décrit Delphine Mathez. L’enseigne, qui n'a pas de plateforme e-commerce, a justement fait son entrée cette année dans le top 20 des plus grands distributeurs textile, en volume, du marché français.
 
Illustrant cette accélération, le 87e magasin de la chaîne a dans le même temps ouvert ses portes le 4 juillet dernier à Marseille. Soit sa 8e inauguration depuis le début de l’année. Au sein du centre commercial Grand Littoral, Stokomani a pris une surface de vente de 2 250 mètres carrés, aménagée simplement façon chasse au trésor avec de grands bacs et de hauts rayonnages.

En s’offrant plusieurs points de vente d’un coup par ces opérations externes et en continuant à opérer de nouvelles ouvertures plus classiquement, Stokomani ambitionne de passer la barre des 100 adresses tricolores d’ici 2020.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversBusiness