Suisse : les exportations horlogères en hausse de 6,3 % en novembre

Les exportations horlogères suisses ont continué de se redresser en novembre, affichant une hausse de 6,3 % sur un an, pour se situer à près de 2 milliards de francs suisses, malgré une évolution contrastée d'un marché à l'autre.


Un modèle de la marque suisse Vacheron Constantin - AFP

Sur le mois écoulé, les exportations horlogères se sont montées à 1,97 milliard de francs suisses (1,68 milliard d'euros), portées en particulier par la Chine, où elles ont affiché leur plus forte croissance sur trente mois, avec une hausse de 37 %, selon les chiffres publiés par la fédération horlogère suisse (FH).

Les exportations vers Hong Kong, le plus gros marché pour les fabricants de montres suisses, ont également poursuivi leur reprise, s'inscrivant en hausse de 4,4 % par rapport à novembre 2016.

Elles se sont en revanche repliées de 0,4 % vers les États-Unis, le deuxième marché d'exportation.

« La tendance positive affichée par les exportations horlogères suisses ces derniers mois s'est poursuivie en novembre, confortant un peu plus la branche dans une reprise qui reste toutefois encore inégale », a reconnu la FH dans un communiqué.

En Europe, les exportations ont elles aussi connu une évolution contrastée. Si elles ont augmenté de 19 % vers la France et de 5 % vers l'Italie, elles ont en revanche décliné de 1,9 % vers le Royaume-Uni.

Les exportations vers ce marché avaient connu une forte croissance, alors que la baisse de la livre sterling depuis le référendum sur la sortie de l'Union Européenne avait permis aux touristes, en particulier asiatiques, de bénéficier de taux de changes avantageux, dopant les achats de produits de luxe. « Un palier semble avoir été atteint », a estimé la FH.

Les exportations vers le Japon ont en revanche progressé de 22,5 %, « reflétant sans doute l'augmentation de la demande liée au tourisme, notamment chinois », a ajouté la FH.

Dans le détail, les exportations horlogères ont également affiché des performances disparates en termes de gamme de prix.

Les montres de moins de 200 francs suisses, qui doivent faire face à une pression accrue face à la concurrence des montres intelligentes et bracelets de fitness, ont enregistré une baisse de 10 % en nombre de pièces exportées.

Les montres dont le prix à l'export est compris entre 200 à 500 francs suisses ont par contre grimpé de 20,5 % tandis que les pièces de 500 à 3 000 francs suisses se sont accrues de 14,4 %. Les montres dont le prix dépasse 3 000 francs suisses à la sortie de la manufacture ont elles enregistré une hausse de 3,7 %.

A 10h40 GMT, l'action Richemont, le numéro deux mondial du luxe, qui compte notamment les maisons Cartier, Piaget ou Jaeger-Lecoultre dans son portefeuille de marques, progressait de 0,62 % à 88,60 francs suisses alors que le SMI, l'indice des valeurs phares de la Bourse suisse gagnait 0,44 %.

L'action Swatch Group, le groupe horloger qui s'appuie sur un portefeuille de marques couvrant toutes les gammmes de prix, des montres pour enfant FlikFlak aux marques de prestige telles que Breguet ou Omega, s'appréciait de son côté de 0,30 %.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

HorlogerieLuxe - DiversIndustrie