Sulvam désintègre le costume au Pitti Uomo

Les mannequins s’avancent dans l’obscurité, juste éclairés par un faible point lumineux dans le lointain, traînant au sol les longs lacets défaits de leurs sneakers, qui enlacent et laissent pendre aussi de leur cou. Les silhouettes sont allongées et flottantes, composées des différentes strates de leurs vêtements décomposés.

Le défilé de Sulvam jeudi au Pitti Uomo - Pitti Immagine

Vestes et manteaux sombres sont fendus sur les côtés et dans le dos, laissant entrevoir la doublure claire. Déconstruits, effilochés, bardés de coutures blanches comme autant d’entailles, les costumes de banquiers, vidés de leur substance, acquièrent une insolite légèreté.

Cet équilibre impossible entre sophistication et anéantissement est la signature de Teppei Fujita (32 ans), étoile montante de la création japonaise, qui a pris son envol en 2014 avec la création de son label de menswear, Sulvam, après des années passées chez Yohji Yamamoto.

Invité par le salon masculin Pitti Uomo dans le cadre d’un accord avec la Japan Fashion Week Organization, le styliste, qui défile habituellement à Tokyo, a présenté pour la première fois son travail en Europe au cours d’un défilé jeudi soir à la Stazione Leopolda de Florence.

Deux looks de la collection Sulvam - Pitti Immagine Vanni Bassetti

Il a fait endosser pour l'occasion à des mannequins femmes aussi certaines pièces de sa collection masculine. Longues jupes, maxi tricots djellaba ou encore gilets oversize « sexy et cool ».

« Je n’aime pas le mot street et je me démarque de toutes les nouvelles marques japonaises qui suivent cette mouvance. Pour moi, la mode n’est pas casual. Il faut qu’il y ait l’élément sartorial, le savoir-faire technique. Mais une fois que je construis le vêtement dans les règles de l’art, je le détruis ! Je recrée de toutes pièces des imperfections », explique le créateur, affichant barbichette et boucles d’oreilles lui donnant un faux air de pirate à la Johnny Depp.

Le designer de Sulvam, Teppei Fujita, à droite - Pitti Immagine Vanni Bassetti

Teppei Fujita s’est diplômé au Bunka Fashion College et s’est fait remarquer sur la scène nippone en remportant le premier Tokyo Fashion Award en 2014. Il a toujours été passionné par les vêtements et leurs multiples vies. Une passion née dans la boutique de vêtements d’occasion pour laquelle il travaillait lorsqu’il était étudiant.

« Je veux changer la vision que les gens ont de la mode », affirme-t-il. Sa marque Sulvam, entièrement fabriquée au Japon, est distribuée pour l’heure auprès d’une trentaine de multimarques : principalement au Japon, mais aussi à Hong Kong, Shanghai, en Angleterre et en Amérique du Nord.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterCréation