Surfstitch réduit ses pertes grâce à la vente de son activité hardware

Surfstitch, l'enseigne de surf en difficulté, a annoncé une réduction de sa perte semestrielle nette, principalement grâce à la cession pour 17 millions de dollars (12,3 millions d'euros) de sa division Surf Hardware International au mois de décembre.


Surfstitch a vu ses ventes chuter aux Etats-Unis - Surfstitch - Surfstitch

Le groupe australien affiche une perte de 8,3 millions de dollars (6 millions d'euros) au premier semestre de son exercice 2016/17, contre 14,5 millions l'an passé. Les marges ont connu une amélioration grâce à la vente d'activités non profitables, mais aussi des mesures de réduction des coûts, une stratégie promotionnelle plus stricte et la rationalisation de l'offre de la marque.

Concernant la vente de la division Surf Hardware, environ 10 millions de dollars ont été comptabilisés au cours du premier semestre, alors que le reste du montant reçu pour la cession sera affecté au second semestre.

Les ventes ont pour leur part reculé de 13 % à 106,3 millions de dollars (77 millions d'euros), en raison de la baisse du dollar australien mais aussi d'une chute de 30 % des ventes aux Etats-Unis.

«Commercialement, le groupe Surfstitch a dû faire face à des vents contraires au cours des dernière semaines de décembre, qui ont persisté en janvier et février», peut-on ainsi lire dans le communiqué de presse.

«Les mesures de contrôle des coûts ont atténué ces conditions commerciales difficiles. Celles-ci vont continuer à être mises en œuvre afin de permettre d'atteindre le bas de la fourchette de prévision mise à jour pour notre EBITDA».

Surfstitch prévoit désormais un EBITDA négatif à hauteur de 5 à 6,5 millions de dollars, alors que la fourchette précédente faisait état d'une perte comprise entre 4 et 5 millions de dollars. L'an dernier, l'EBITDA est ressorti avec une perte de 18,8 millions de dollars.

Traduit par Lionel Tixeire

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

SportBusiness