Swatch s'attend à une année 2007 "éblouissante"


Montre Swatch collection "Shades of pleasure"
Swatch, numéro un mondial de l'horlogerie, s'attend à une année 2007 "éblouissante" après avoir dégagé en 2006 un bénéfice net record de 830 millions de francs suisses (520 millions d'euros), en hausse de 33,7 % sur l'exercice précédent, a annoncé lundi 19 mars le groupe helvétique.

Ce résultat, dont la publication a été avancée de trois jours, est nettement supérieur aux prédictions des analystes, qui tablaient sur un chiffre compris entre 755 et 779 millions de francs. Le résultat opérationnel a progressé de 32,4 % en 2006 à 973 millions et la marge opérationnelle a atteint 20,2 % contre 17,1 % en 2005, a indiqué le groupe dans un communiqué. Swatch avait déjà annoncé fin janvier un chiffre d'affaires record de 5,05 milliards de francs, en hausse de 12,3 %.

Au chapitre des prévisions, Swatch a fait état d'un "excellent début d'année 2007 et de perspectives éblouissantes pour l'année en cours". Le groupe profite de la situation actuelle sur les marchés des changes, à l'exception de la faiblesse du yen, a-t-il expliqué. "L'effet positif de l'euro fort fait plus que compenser les inconvénients d'un dollar relativement faible", selon le communiqué.

Le groupe table sur un autre exercice "très prometteur" et a réitéré son objectif d'une nouvelle progression du chiffre d'affaires et de la rentabilité pour l'année en cours. Swatch indique que les deux premiers mois ont d'orest et déjà été "excellents", en ligne avec la même période de 2006Le groupe va présenter de nombreux nouveaux produits au prochain Salon mondial de l'horlogerie et de la bijouterie (Baselworld), dont le nouveau mouvement Co-Axial d'Omega, à partir du 12 avril.

A la Bourse suisse, l'action Swatch Group augmentait fortement lundi en début de séance, avec une progression de 2,11 % à 62,80 francs, dans un marché en hausse de 0,82 % seulement.

Swatch a dû surmonter plusieurs obstacles l'an dernier, comme un effet de change négatif au second semestre, des campagnes de marketing onéreuses, la hausse du cours de l'or, ainsi que l'introduction d'une taxe sur les produits de luxe en Chine.

Les ventes du groupe ont profité de l'engouement pour les produits de luxe, en Suisse et dans les pays émergents, comme la Chine et l'Inde. En Suisse, les primes de fin d'année distribuées aux employés du secteur bancaire ont atteint en 2006 des montants élevés, et sont souvent consacrées à des achats d'objet de luxe, comme des montres à prix élevés.

Sur le plan financier, Swatch Group va augmenter le dividende de 40 % à 3,50 francs pour les actions au porteur et 0,70 francs pour les actions nominatives. Enfin Swatch Group annonce un nouveau programme de rachat d'actions, à hauteur de 400 millions de francs suisses. Un précédent programme, portant sur 300 millions, a été terminé en novembre dernier.

(Avec AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Les Echos

HorlogerieBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER