Une nouvelle ère s’ouvre pour Gucci

Après des semaines de folles rumeurs, c’est finalement Alessandro Michele qui a été choisi pour reprendre le flambeau de la direction créative de Gucci. Sa nomination, confirmée par des sources internes à l’agence de presse Bloomberg, a été officialisée après 18h.

Le designer romain âgé de 42 ans, qui travaille au bureau de style de la griffe depuis 2002, est inconnu du grand public. Pourtant, la griffe, qui pèse pour plus de la moitié des ventes totales des activités Luxe de Kering avec un chiffre d’affaires de 2,52 milliards d'euros sur les neuf premiers mois de l’année, a décidé de parier sur lui.
Alessandro Michele et son équipe applaudi à la fin de son premier défilé pour Gucci

Aussi surprenante qu'elle puisse paraître, cette solution de promotion interne a déjà été appliquée dans le passé chez Gucci. D’abord avec Alessandra Facchinetti, qui a succédé à Tom Ford pour le menswear féminin, et puis avec Frida Giannini, à l’époque responsable des accessoires, qui a pris la place d’Alessandra Facchinetti. De même, Kering avait choisi Sarah Burton, bras droit d’Alexander McQueen, pour succéder à ce dernier après son décès.

Cette nomination intervient suite au départ en janvier de l’administrateur délégué Patrizio di Marco et de la directrice de la création Frida Giannini, qui pilotaient la marque depuis une dizaine d’années. Face au ralentissement des ventes de Gucci (–3,5 % sur neuf mois), Kering a décidé de changer la donne en nommant à la tête de sa marque phare Marco Bizzarri, artisan de la consolidation de Bottega Veneta, et en confiant le style à Alessandro Michele.

En ce début d’année, la Maison voulait donner un signal fort de rupture. Elle y est parvenue avec le défilé de la collection homme pour l’hiver prochain présenté à Milan lundi 19 janvier, qui a suscité la stupeur par un style radicalement différent comparé à celui de Frida Giannini. Moins dandy, plus shabby-chic. La collection, réalisée en seulement une semaine, se devait de marquer le coup.

« Le talent d’Alessandro, sa connaissance de la marque et des équipes créatives en place lui permettront de mettre en œuvre rapidement et de manière très fluide sa vision créative pour les collections et la Maison», souligne Marco Bizzarri. « La collection Homme Automne-Hiver 2015/2016 de Gucci, présentée le 19 janvier dernier et réalisée grâce à la remarquable collaboration entre les équipes de création et de production du studio Homme, est une indication claire que la marque est prête à prendre une nouvelle direction. »


La nouvelle âme du menswear de Gucci selon Alessandro Michele

Entré chez Gucci en 2002, Alessandro Michele a occupé divers postes à responsabilité avant de devenir le bras droit de Frida Giannini en 2011, prenant en charge les lignes de maroquinerie (qui pèse 58 % du chiffre d'affaires), les chaussures (14 % du chiffre d'affaires), les bijoux ainsi que la Home Collection.

En septembre dernier, le créateur a été nommé au poste de directeur artistique de Richard Ginori, historique marque de porcelaine italienne appartenant à Gucci. C’est dire si la Maison estime ce styliste qui a grandi en son sein.

Propulsé sous les projecteurs, Alessandro Michele devra maintenant faire ses preuves en montrant qu’il connaît non seulement très bien les codes de Gucci, mais qu’il est capable aussi d’inverser la tendance. En perte de vitesse, la marque a perdu de son attractivité ces dernières saisons, notamment en raison de produits moins fashion.

Si ce choix ne convainc pas, Gucci pourra toujours changer son fusil d’épaule. Selon certains observateurs d’ailleurs, Alessandro Michele pourrait n’être qu’une solution de transition pour la Maison, lui laissant le temps de trouver un designer de renom tout en calmant le jeu et en rassurant le marché pour les prochaines saisons.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - DiversCollection