Unibail-Rodamco : Aéroville commercialisé à 80 %

Projet majeur de 2013, le futur centre commercial avoisinant l’aéroport Roissy Charles de Gaulle a désormais commercialisé 80 % de ses 200 boutiques, pour une ouverture prévue en octobre prochain.

Les 80 000 m² du centre seront notamment emmenés par Auchan et Marks&Spencer, ainsi que par le 1er multiplexe Europacorp Live, imaginé par les équipes du réalisateur Luc Besson. Le centre accueillera en outre le plus grand Joué Club de France, le flagship tricolore de Nike, le plus grand Superdry d’Europe continentale et le 3ème plus vaste Desigual de l’hexagone. S’ajoutent des présences inédites en centres commerciaux tricolore, avec l’italien Piquadro, l’espagnol Shana, ou encore les américains Skechers, Vans et Foot Locker Kids, ainsi que l’enseigne israélienne de cosmétiques Sabon.

Sans oublier Mango, qui comptera trois adresses, respectivement occupés par Mango, He by Mango et Mango Touch. A cela s’ajoutent les espagnols Suiteblanco et Eureka Kids, les italiens Intimissimi et Antony Morato, les allemands Tom Tailor et Adidas, les portugais Salsa Jeans et Parfois, l’anglais Pepe jeans, et le canadien Aldo. Et bien sûr les incontournables tels Zara, H&M, C&A, Sephora ou encore JD Sports.
Le chantier d'Aeroville - Photo : MG - MG/FNW

Relié à l’aéroport et au RER via navettes, et desservi par l’A1 et une quinzaine de lignes de bus, le centre se déploie sur une zone de chalandise de 1,8 millions de personnes. Sans compter les voyageurs, qui réalisent 2 millions de nuitées par an dans les hôtels voisins, et les 12 000 employés travaillant dans la zone. « Pour séduire l’ensemble de ce public, nous allons proposer une très large offre, allant du prêt-à-porter et de l’équipement maison jusqu’aux services, peu présent aux environs », explique Eric Houviez, responsable du projet pour Unibail-Rodamco. « Le tout avec une offre allant du mass market au haut-de-gamme. Mais pas de luxe, car ce n’est pas notre vocation ».

Une diversité qui se retrouve également dans la conception du centre, qui se veut au croisement d’un centre-ville et d’un aéroport. Le centre-ville est ainsi évoqué par une inhabituelle conception sur un seul niveau, et au travers d'avenues larges de 11 à 13 mètres, contre 8 à 10 dans ce type de centre. L’aéroport est quant à lui symbolisé par des bais vitrés rappelant les ports d’embarquements, et par une forte hauteur de plafond permettant des vitrines hautes de 8 mètres. Car le promoteur a souhaité inciter les architectes des enseignes à se surpasser, pour mieux démarquer les enseignes et doper l’attrait du centre. « Il y a des endroits clefs où cela faisait partie des négociations : pour ces emplacement, il fallait s’engager sur une vitrine spectaculaire », indique Eric Houviez.
L'allée principale d'Aeroville sera longue de 300 mètres - Photo : MG

Il s’agira de la troisième plus grosse entité lancée par Unibail-Rodamco, après Les 4 Temps de la Défense et Lyon Part Dieu. Un espace qui entend décrocher la labellisation 4 Etoiles, saluant la meilleure qualité d’offre et de service des centres Unibail-Rodamco. Mais quoiqu’il en soit, le centre devrait très rapidement se faire connaitre, avec un totem lumineux de 25 mètres de haut bien visible depuis l’autoroute A1.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

SportDistribution