Van de Velde a fait progresser son chiffre d'affaires de 5,4 % en 2015

La belle croissance des marques et boutiques européennes de Van de Velde se poursuit. Le groupe belge, qui développe les griffes de lingerie PrimaDonna, Marie Jo et Andres Sarda, mais exploite aussi des magasins spécialisés, affiche ainsi une progression de 5,4 % de son chiffres d'affaires en 2015, à 209 millions d'euros.


L'ex-boutique Intimacy de la Ve avenue à NY, transformée en Rigby & Peller à l'automne - Rigby & Peller.

La progression est même de 5,7 % à périmètre comparable, précise le groupe. Côté marques, tous les segments de produits voient leurs ventes progresser, qu'il s'agisse de la lingerie, du bain ou des permanents.

Du côté des activités retail européennes, sous les enseignes Rigby & Peller (Royaume-Uni, Danemark, Espagne, Allemagne), mais aussi Lincherie (aux Pays-Bas uniquement, historiquement), le chiffre d'affaire est en hausse également, de 5,8 % à périmètre comparable. La réussite est particulièrement significative aux Pays-Bas (+5,7 %) et en Allemagne (+7,1 %).

Enfin, la chaîne américaine Intimacy, pierre d'achoppement du groupe depuis son rachat en 2010, a de nouveau vu son chiffre d'affaires en monnaie locale se réduire. Après une baisse de 12 % en 2014, celle-ci s'est chiffrée à 9,8 % en comparable en 2015. Pourtant, la transformation de ce parc de 14 magasins a déjà démarré, avec un passage sous l'enseigne Rigby & Peller à l'automne dernier. Le groupe espère ainsi redresser la barre sur le territoire américain avec cette nouvelle identité.

Grâce aux effets du taux de change et à un dollar fort, Van de Velde a déjà pu bénéficier d'un premier effet positif. Ainsi, une fois converti en euros, le chiffre d'affaires de l'ex-Intimacy, devenu Rigby & Peller US, progresse en réalité, et progresse même de 8,1 %.

L'intégralité des résultats annuels du groupe belge sera publiée le 24 février prochain.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

LingerieBusiness