Van de Velde : bénéfice en hausse et PDG sur le départ

« J’ai toute confiance dans l'orientation stratégique actuelle », a déclaré un Ignace Van Doorselaere pourtant sur le départ. Le PDG du groupe belge de lingerie Van de Velde a en effet annoncé sa volonté de quitter son poste pour se consacrer à de nouveaux projets. Pour mettre en place la transition, il devrait rester jusqu'à la fin de l'année.

Collection printemps-été 2016 - Andres Sarda

Il est vrai que le groupe qui détient les marques Prima Donna, Marie Jo, Andres Sarda et les chaînes Rigby & Peller et Lincherie, a réalisé une année 2015 globalement satisfaisante. Le chiffre d'affaires de 209 millions d'euros communiqué en janvier dernier a été confirmé, ainsi que sa progression d'un peu plus de 5 %.

La rentabilité du groupe vient en revanche d'être publiée et elle est très positive également. Le bénéfice courant du groupe s'est ainsi chiffré à 41 millions d'euros en 2015, soit une hausse de plus de 20 %. Une santé portée par une marge brute améliorée (notamment grâce aux effets de change), mais aussi par la belle croissance des trois marques de lingerie sur le marché wholesale, le retail ayant un peu participé de la bonne dynamique cette année.

En effet, l'épine dans le pied du groupe Van de Velde reste l'ex-chaîne Intimacy aux Etats-Unis, basculée courant 2015 sous l'enseigne britannique Rigby & Peller. Le groupe indique d'ailleurs que l'inversion de la tendance baissière de la quinzaine de magasins américains ne s'étant toujours pas produite, elle va mettre en place une nouvelle direction retail monde cette année chargée d'y remédier. Un changement d'équipe qui figurera donc parmi les dernières missions de « transition » du PDG Ignace Van Doorselaere qui avait pris ses fonctions en 2004.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

LingerieNominationsBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER