Van de Velde : de bons résultats encore ternis par Intimacy

Van de Velde a connu une belle année 2014, mais ne peut faire abstraction du point noir qui ternit ses résultats. Après avoir annoncé il y a quelques semaines avoir clos son exercice 2014 sur une hausse de 8,7 % du chiffre d'affaires à 198,4 millions d'euros, le groupe belge, spécialiste de la lingerie (PrimaDonna, Marie Jo, Andres Sarda), a publié ses résultats et perspectives pour 2015.

Marie Jo L'aventure printemps-été 15 - Marie Jo.

L'EBITDA a ainsi significativement progressé en 2014, passant de 47 à 57,7 millions d'euros, soit une hausse de 22,8 %. Une bonne dynamique qui se poursuit avec un bénéfice courant de 33,9 millions d'euros, en progression lui de 3,2 % si l'on exclut le processus de dépréciation qui a touché une des composantes du groupe.

Car Van de Velde a fait estimer la dépréciation d'Intimacy, la chaîne de magasins multimarques américaine acquise en 2010. Des charges de dépréciation qui s'élèvent à environ 31 millions d'euros. Une somme comptabilisée dans les charges et qui fait donc plonger officiellement le bénéfice net à 2,5 millions d'euros. Si les marques du groupe voient leurs ventes progresser en wholesale, tout comme le chiffre d'affaires des retailers européens du groupe, Rigby & Peller et Lincherie, c'est donc bien seulement Intimacy qui pénalise les résultats du groupe.

Pour 2015, il s'agira donc du sujet majeur du groupe qui n'a pas réussi à redresser la barre d'Intimacy depuis son rachat. Pire, l'enseigne s'enfonce un peu plus avec pour la première fois un REBITDA négatif en 2014. Résoudre ce problème de trésorerie négative sera ainsi l'un des objectifs de Van de Velde, sans pour autant que la manière ne soit annoncée.

Pour ses autres composantes, le groupe attend une nouvelle progression de ses marques en wholesale au premier semestre, ainsi qu'une croissance de son segment retail en Allemagne, aux Pays-Bas et, dans une moindre mesure, au Royaume-Uni.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

LingerieBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER