Van de Velde voit son chiffre d'affaires progresser de 8,8 %

Après des progressions de 0,3 % en 2013 et 1 % en 2012, l'heure est à nouveau à la croissance pour Van de Velde. Spécialiste de la lingerie qui détient les marques PrimaDonna, Andres Sarda ou Marie Jo, mais aussi des enseignes comme Intimacy et Rigby & Peller, le groupe belge vient en effet d'annoncer avoir clos son exercice 2014 sur une progression de 8,8 % de son chiffre d'affaires. En comparable, la hausse est de 7,2 % pour atteindre le chiffre de 198,5 millions d'euros.

PrimaDonna Swim printemps-été 15.

Plusieurs éléments positifs dans l'activité de Van de Velde ont permis cette croissance. D'abord, une croissance de 9,7 % du chiffre d'affaires wholesale des marques. Une belle performance portée notamment par PrimaDonna et le lancement réussi d'une ligne beachwear en 2013. Le groupe revendique également une croissance en lingerie par ailleurs.

Autre élément porteur : le retail en Europe. Le groupe belge a en effet commencé à bien développer sa chaîne d'origine britannique, Rigby & Peller, pour laquelle il est ambitieux avec un plan d'ouvertures à venir. L'enseigne voit son chiffre d'affaires augmenter en 2014 de 6,9 % sur le territoire britannique (1,8 % sur une base comparable et en monnaie locale).

En Allemagne, où ce retailer s'est plus récemment implanté, le groupe revendique une croissance à périmètre comparable de 14,8 %. Aux Pays-Bas, l'autre chaîne de Van de Velde, Lincherie, affiche, elle, une progression de 14,1 %. 

Seul point noir pour Van de Velde, et ce depuis plusieurs saisons : la chaîne américaine Intimacy. L'activité ne s'est toujours pas redressée au second semestre, et le retailer clôt son année sur une baisse de 12 % du chiffre d'affaires en comparable.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

LingerieBusiness