Vente à distance : Otto Group maintient son rythme de croissance

Otto Group, leader mondial de la vente à distance, a vu sa rentabilité et son chiffre d'affaires augmenter significativement pendant l'exercice 2016-2017. Le chiffre d'affaires a augmenté de 3,4 % et s'élève à 12,5 milliards d'euros. Le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (EBITDA), qui se chiffre à 730 millions d'euros, atteint un score historique pour l'entreprise allemande créée en 1949. Le bénéfice avant déduction des charges, des produits d'intérêt et des impôts (EBIT) est passé de 100 millions d'euros à 365 millions pendant la même période.


Le siège social d'Otto Group à Hambourg - Otto Group

L'e-commerce est le principal moteur de croissance de l'entreprise. Ainsi, le chiffre d'affaires de la centaine d'e-boutiques possédées par Otto Group dans le monde a augmenté, à données comparables, d'environ 10 % et représente à peu près 7 milliards d'euros. En Allemagne, les recettes de la vente en ligne ont augmenté dans les mêmes proportions et atteignent environ 5 milliards d'euros.

Sur cette base, la direction d'Otto Group s'est fixé l'objectif ambitieux de mener l'entreprise sur un rythme de forte croissance grâce à une stratégie ciblée, dit-on à Hambourg, au siège social. Selon le président du conseil d'administration, Alexander Birken, il s'agirait d'atteindre un chiffre d'affaires annuel de 17 milliards d'euros à l'horizon 2022.

Dans cette optique, une stratégie précise a été mise en place pour encourager la croissance. Le groupe investira de manière ciblée dans les filiales jugées capables d'une performance particulièrement élevée et d'une croissance rapide dans ces modèles économiques prometteurs.

Ainsi, le commerce en ligne Otto devra déployer son énergie à se muer en une véritable plateforme e-commerce, avec une gamme de produits élargie et une offre de services renouvelée, incluant par exemple le conseil en ligne automatisé. De même, le groupe ambitionne de transformer la start-up Collins en un géant de la vente à distance, grâce à la plateforme About You.

Dans le domaine des marques verticales, qui proposent plusieurs gammes de produits, Otto Group a de grands projets pour le revendeur international Bonprix, mais aussi pour le groupe Witt et sa clientèle senior répartie dans 17 pays, et même pour la très attractive Crate and Barrel, marque américaine de meubles et de lifestyle.

D'autres entreprises sur lesquelles la direction fonde de grands espoirs en termes de croissance bénéficient d'investissements élevés, comme Hermes Europe, spécialisé dans les livraisons, le groupe EOS, qui fournit des services financiers, ou Project A Ventures, dans le domaine du capital-développement. « Grâce à ces entreprises modèles, c'est nous qui fixerons les normes sur tous ces marchés, des normes d'innovation, de satisfaction du client et de succès économique », souligne Alexander Birken.

Un autre pilier de la stratégie future est l'ouverture de l'écosystème Otto Group. « Nous établirons des connexions ciblées et judicieuses avec des partenaires extérieurs à l'entreprise », commente Alexander Birken, en précisant la marche à suivre. Il pourra s'agir de marques, de revendeurs, d'influenceurs, mais aussi des start-up, des chercheurs et même des partenaires financiers stratégiques. « Nous ne sommes pas fermés à l'idée d'avoir une participation encore plus forte dans certaines entreprises du groupe, choisies pour leur potentiel de croissance particulièrement prometteur », précise le président du conseil d'administration.

Le nombre d'employés d'Otto Group est passé d'environ 49 600 à 49 750 lors du dernier exercice.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Business