Viktor & Rolf joue avec le satin et dévoile ses premiers bijoux

Comment faire plus avec moins ? Après avoir expérimenté les vertus du recyclage ces dernières saisons, Viktor & Rolf s’est lancée dans un nouveau défi, en présentant, mercredi à Paris, une collection haute couture pour le printemps-été 2018 entièrement réalisée à partir d’un seul et unique tissu : le satin duchesse.

Le satin est tressé et froncé chez Viktor & Rolf - PixelFormula

Ce tissu souple, au toucher soyeux et au tombé élégant, a l’avantage d’être plus épais que le satin, permettant aux créateurs Viktor Horsting et Rolf Snoeren de confectionner des robes colorées à fort impact, rappelant un peu l’esprit de la Commedia dell’Arte avec leurs costumes à corolles, leurs losanges à la Arlequin et leur masques vénitiens.

Comme d’autres maisons cette saison, de Dior à Schiaparelli, les thèmes du surréalisme et du bal masqué ont inspiré le duo néerlandais. Ainsi, au début de ce défilé organisé au théâtre de la Gaité Lyrique, la voix de Laurie Anderson questionnait dans l’obscurité : « What is behind that curtain ? » (Qu’y a-t-il derrière ce rideau ?). La lumière éclairait soudain les mannequins, aux yeux noircis par le maquillage ou masqués par un loup, figés comme des poupées de cire, apparaissant derrière un pan de rideau soulevé.

Chaussées de ballerines, elles endossent tour à tour des robes ultra-courtes ou tombant jusqu’aux pieds, ainsi que de longues capes tressées. Utilisant le satin duchesse en rubans et pans de toutes les tailles et couleurs, les designers créent toutes sortes de motifs géométriques (losanges, rayures verticales ou en biais, carreaux) à partir de savants tressages et assemblages, renforçant les épaules avec de volumineux volants ou des cols gaufrés en forme de corolle.

Les fleurs, également fabriquées dans le même tissu, sont partout, grimpant le long d’un manteau, gonflant une manche, incrustées sur un top ou encore sous forme de marguerites disséminées comme de gros pois blancs sur une micro-robe verte.

La Haute Couture Viktor & Rolf pour le printemps-été 2018 - PixelFormula

A leur poignet, les jeunes femmes portent des bracelets de la toute nouvelle ligne de bijoux lancée cette saison par Viktor & Rolf. « Ce sont des bijoux alliant glamour et spiritualité », résume à la fin du show Viktor Horsting. « Ces bracelets offrent en guise de gourmette une plaque en cristal de roche incrustée de pierres, tel le saphir ou le diamant, qui libèrent directement leur énergie lorsqu’elles sont en contact avec la peau », nous explique-t-il.

Ce nouveau projet vient compléter toutes les initiatives programmées cette année pour fêter les 25 ans de la maison, lancée à Amsterdam en décembre 1992, avec notamment une exposition, du 27 mai au 30 septembre 2018, au Musée Kunsthal de Rotterdam, centrée sur le concept radical « d’art à endosser » introduit par la mode d’avant-garde de Viktor & Rolf, et un livre qui sera publié dans la foulée.

A cela s’ajoute le lancement d’un nouveau parfum avec L’Oréal. La marque a mis un terme en 2015 à sa ligne de prêt-à-porter pour se repositionner vers le haut de gamme. Elle a enrichi son offre entre-temps avec des robes de soirée et une ligne de mariée.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterJoaillerieLuxe - DiversDéfilés