Wacoal et Cheynet désignés créateurs de l'année sur les salons de janvier

Au tour de Wacoal et Cheynet d'être mis en lumière en janvier prochain. A chaque édition, le Salon International de la Lingerie et Interfilière nomment leur "créateurs de l'année" en collaboration avec l'association Paris Capitale de la Création, réunissant les organisateurs d'événements B to B mode. 


Modèle de soutien-gorge dont la basque est inspirée des dentelles élastiques de jarretières, en collaboration avec Cheynet - Albertine

A l'occasion du prochain rendez-vous fixé du 20 au 22 janvier 2018, le salon de l'amont Interfilière a donc sélectionné le rubanier français Cheynet, tandis que le Salon International de la Lingerie mettra en avant la griffe japonaise Wacoal.

Deux très anciennes maisons : la première a été créée en 1948 à Saint-Just, près de Lyon, par Jean Chenet. Spécialiste du ruban, le fabricant textile connaît un essor continu, allant jusqu'au rachat de Bertheas en 1988, spécialiste de la ceinture élastique pour sous-vêtements. Les dessous ont toujours été le principal débouché de ce qui est devenu aujourd'hui le groupe Cheynet. Revendu par la famille fondatrice en 1993, celui est piloté depuis par le PDG Grégoire Giraud.

L'entreprise n'a pas échappé aux secousses de l'industrie textile, passant par deux restructurations en 2007 et 2014. Rassemblant aujourd'hui 200 collaborateurs sous quatre filiales réparties entre la France, la Tunisie et la Thaïlande, le groupe s'est remis sur de bons rails avec l'acceptation de son plan de continuation fin 2015. Cheynet revendique aujourd'hui deux atouts : l'innovation, d'une part, notamment grâce à son savoir-faire en matière de silicone multipliant les applications possibles, mais aussi la diversité de son activité. La lingerie pèse toujours pour 60% de celle-ci, mais Cheynet fournit également les marques dans les univers du bain, des sous-vêtements masculins, du sport, du chaussant et également de textile médical.


Collection sexy shapping automne 2018 - Wacoal

Du côté du Salon International de la Lingerie, il sera également question d'innovation, puisque Wacoal a une histoire singulière sur le marché des dessous féminins. Créée par Koichi Tsukamoto en 1949, la société basée depuis toujours à Kyoto est la première marque de lingerie japonaise de l'histoire. Wacoal a démarré son expansion internationale à partir de 1981, en se lançant audacieusement sur le marché américain. Vient ensuite le tour de l'Europe et de la France, en 1992.

En 2012, Wacoal rachète le groupe britannique Eveden pour en faire sa filiale et agrandir son portefeuille avec Wacoal, Fantasie, Freya, Elomi, b.tempt’d, Goddesse et Huit (même si cette dernière a été cédée depuis). Le groupe Wacoal est aujourd'hui un géant de la lingerie, pesant pour 1,47 milliard d'euros de chiffre d'affaires, en recul de 3,5% sur l'exercice clos fin mars 2017.

La marque Wacoal, la plus haut de gamme du groupe, toujours pensée à Kyoto avec l'appui d'un centre de recherches technologiques, a notamment fait du shapewear une de ses grandes forces depuis le lancement de sa première gamme en 2009.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

LingerieSalonsCréation