Yamamoto au mieux de sa forme poétique

Sommes-nous en train d'assister au grand retour de Yohji Yamamoto sur le devant de la scène ? Son défilé était au moins trois fois plus chargé en poésie que l'ensemble des collections présentées cette saison en Europe.


Voir le défilé
Yohji Yamamoto - printemps-été 2019 - Menswear - Paris - © PixelFormula

Avec le recul, sur près d'une centaine de défilés, entre Londres, Milan et Paris, la collection de Yohji était de loin la plus rock'n'roll, présentée au son de guitares blues, à l'intérieur de son quartier général parisien, en face du Centre Pompidou.
 
Son sens de la juxtaposition est particulièrement séduisant ; Yohji Yamamoto mélange avec aisance ses principes de déconstruction - gilets asymétriques, kimonos coupés comme des vestes légères, salopettes retenues sur une seule épaule - et d'immenses imprimés, des graffitis en français, des caractères japonais, des paysages troublés et des fleurs. 
 
Quant au choix des mannequins, il était tout aussi pointu : on pouvait observer une bande de Japonais mal rasés, comme des samouraïs défroqués ayant forcé sur le saké, à peine réveillés et déjà à la recherche d'une possible querelle.
 
Beaucoup d'encre a déjà coulé sur la rencontre, ces dernières années, entre le sportswear et le tailleur, ou la couture. À vrai dire, nombreux sont ceux qui pensent que cette tendance - athleisure en VO - a fait son temps. Pourtant, l'initiateur et véritable poète de ce mouvement n'est autre que Yohji Yamamoto, dont le sens de la théâtralité, de la coupe avant-gardiste et son inventivité dans les domaines des motifs, images et photographies incorporées dans des vêtements de haute qualité lui garantissent une place indéboulonnable dans le panthéon de la mode.

Avec le plus grand respect qu'on doit à Nicolas Ghesquière, Raf Simons, Jonathan Anderson, Virgil Abloh et Kim Jones, peut-être devraient-ils envisager d'arrêter de s'inviter entre eux à leurs propres défilés, dans le cadre d'une saison qui ressemble à une orgie de félicitations mutuelles, et demander une invitation pour le défilé de Yohji Yamamoto. Ils y apprendraient beaucoup de choses sur la mode masculine.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversLuxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversCréation