Zalando satisfait de ses ventes du premier semestre

Zalando, le principal commerçant en ligne européen, a dévoilé ce mercredi une légère décélération de la croissance de ses ventes au premier trimestre, tout en confirmant ses objectifs sur l'ensemble de l'exercice.


Zalando a aussi déclaré que son EBIT pour le premier trimestre devrait ressortir entre 1 et 3 %. Les analystes s'attendaient pour leur part à une marge de 3 %, selon Thomson Reuters.

« Le premier trimestre est toujours difficile en ce qui concerne les marges en raison des soldes d'hiver », a ainsi déclaré Rubin Ritter, le co-PDG de Zalando, à Reuters.

Ce dernier a jouté que le premier semestre avait été très satisfaisant et que le groupe avait reçu une réponse positive après une campagne de marketing ciblant la clientèle masculine.

« La gamme pour la nouvelle saison a été bien reçue », a-t-il ajouté.

Après ces résultats, l'action Zalando s'inscrivait en baisse de 3 %, soit une des plus fortes baisses de l'indice MDAX des entreprises de taille moyenne.

Selon Thomas Maul, analyste chez DZ Bank, cet EBIT décevant ne devrait pas être une source d'inquiétudes pour les investisseurs.

« Nous pensons qu'une combinaison d'expertise en matière de mode, d'efficacité opérationnelle et de technologies innovantes fournit un avantage compétitif à Zalando », a-t-il ainsi écrit.

Créé à Berlin en 2008, Zalando est rapidement devenu un des principaux employeurs en Allemagne, capable de livrer 1 500 marques dans 15 pays différents.

Les ventes préliminaires sont ressorties en hausse de 22 à 24 %, soit dans une fourchette de 971 à 987 millions d'euros, en ligne avec le consensus de SmartEstimate, à 982 millions d'euros.

Il y a un an, la croissance était ressortie à 24 % et à 26 % au 4e trimestre de 2016.

Zalando a vu la croissance de ses ventes ralentir dans ses marchés clés que sont l'Allemagne, la Suisse et l'Autriche, mais celle-ci reste forte dans les pays d'Europe du Nord.

Les résultats trimestriels définitifs seront publiés le 9 mai. L'entreprise a confirmé ses prévisions, qui font état d'une progression des ventes de 20 à 25 % en 2017 et d'une marge d'EBIT de 5 à 6 %.

Traduit par Lionel Tixeire

© Thomson Reuters 2018 All rights reserved.

Mode - ChaussuresMode - DiversBusiness