Carlin Creative Trend Bureau – New York Fashion Week PE2018




La fashion week new-yorkaise se réinvente. Les départs de Rodarte et de Proenza Schouler pour Paris n’ont pas entamé l’optimisme et la vitalité de la Big Apple, même si le contexte est sensiblement différent.
Sous l’impulsion de Raf Simons, Calvin Klein retrouve toute sa pertinence ; la vitalité de Coach en fait l’une des griffes les plus intéressantes du marché ; Shayne Oliver le créateur de Hood By Air a réveillé la maison Helmut Lang tandis que Rihanna a assuré le spectacle avec ses bikers et sa collection Fenty X Puma. Le show nocturne d’Alexander Wang est pleine rue était gorgé d’énergie urbaine tandis que Marc Jacobs a surpris tout le monde avec une collection sous influence néo-créole, confirmant au passage le thème Carlin « Rutilant », on vous aime mister Jacobs !

Power Lilas

Les designers new-yorkais ont insufflé aux tons clairs une vitalité et une énergie nouvelle. Mais si les roses et bleus pâles sont encore très présents, c’est le lilas qui émerge  comme LE pastel de la saison prochaine. Aucune mièvrerie ni romantisme dans cette approche du mauve; il est résolument citadin.



Mickael Kors


Tom Ford


Victoria Beckam

Le mauve dans tous ses états, power-glam chez Tom Ford, en grand pull maille chez Mickael Kors ou costume masculin chez Victoria Beckham. Et en total-look, bien sûr !
 
Volants absolument

Le volant fait toujours recette pour la saison PE18 et de nombreuses griffes l’ont traité, très souvent en asymétrie et sur des matières très diversifiés. On notera qu’il est surtout travaillé dans des palettes de neutres citadins, pour des volants à vivre en ville.



3.1 Philip Lim


Jonathan Simkai

Self Portait

Philip Lim propose un combo blouse unie + jupe volantée imprimée, tandis que chez Simkai et Self Portait, le volant s’associe à la rayure masculine. Car l’autre point fort des collections new-yorkaises, c’est …
 
Allure Rayure

Les designers américains adorent la rayure, c’est un fait, un peu comme les anglais aiment la fleur ou les italiens le léopard, histoire de faire allégeance aux clichés les plus tenaces ! Mais s’il est vrai que le sportwear US a un rapport consubstantiel avec la rayure (qu’en penserai Mr Hilfiger ?) on constate cette saison qu’elle est traitée avec une certaine élégance contemporaine.


Sies Marjan


Tory Burch


Zero+Maria Conejo

Horizontale, verticale ou en biais, on note que chez les new-yorkais,  la rayure est travaillée sur une silhouette tout en longueur. Pas vraiment sportwear, donc. Faut faire attention aux clichés.

Nylon Outdoor

Pour l’entrée de saison, les références au vêtement fonctionnel sont nombreuses, qu’il s’agisse de la parka ou du coupe-vent, enfin tout ce qui est en synthétique avec des coulisses et des zips.


Fenty X Puma


Marc Jacobs


Calvin Klein

Mention spéciale à Rihanna pour sa collection Fenty X Puma, qui a incarné à elle toute seule la tendance Stunt Biker, la fashion attitude la plus hot du moment.
 
La Glamazone de Manhattan

Figure récurrente de l’imaginaire fashion made in NYC, l’aventurière urbaine est plus en forme que jamais, à la fois sexy et post-gender, sportive et artiste, bref, c’est la fille la plus cool de la terre.
Elle est prête à en découdre avec les healthy-girls de LA, parce que le kale franchement c’est tellement has-been. D’ailleurs elle a abandonné le yoga, elle fait de la boxe bien sûr.



Alexander Wang


Baja East


Helmut Lang

New York Fashion Week PE18
By Thomas Zylberman, for Carlin Creative Trend Bureau.
 
https://carlin-creative.com/
Prêt-à-porterPrintemps/été 2018