Best of Londres- Défilés Prêt-à-Porter printemps/été 2016

C’est au cœur de Londres, dans le quartier populaire de Soho que les défilés Londoniens ont pris place cette saison. Un choix de prédilection pour des créateurs anglais possédant chacun un vocabulaire stylistique qui leur est propre, plein de créativité et d’originalité. La preuve à travers cinq types de femmes que l’on retrouve en clins d’œil dans les défilés.Pour l’été 2016 évoquons tout d’abord la femme romantique. Douces, rêveuses, sensuelles, ces nouvelles héroïnes choisissent la robe, de style victorien, aux longues manches et col montant de chez Erdem. Elles peuvent jouer des époques comme chez Giles ou Vivienne Westwood, oser la fluidité retravaillée dans les détails comme chez Burberry Prorsum, briller de mille feux comme Mary Katrantzou ou simplement opter pour un romantisme simple et pur, comme chez Unique de Topshop.La femme sera aussi colorée. Osant les tonalités vibrantes, presque oubliées, savourant de savants mélanges. Comme chez Roksanda et ses vêtements architecturés ou encore chez Paul Smith à travers ses robes nuisettes parfaites pour apporter la bonne humeur durant l’été. En s’inspirant du peintre David Hockney, le créateur nous entraine dans un autre type de femme.La femme arty. Celle qui ose et n’a pas peur, dont les influences artistiques ne sont jamais bien loin. Rien qu’à voir les incroyables réalisations de Mary Katrantzou aux influences multiples. Celle de Jonathan Anderson sûre de soi, rejoue l’époque de tous les possibles à la Keith Harring. Louis Vuitton a même profité de cette fashion week londonienne pour inaugurer son exposition "Séries3", afin de comprendre le processus créatif de son directeur artistique Nicolas Ghesquière. Mais l’Anglaise n’en oublie pas pour autant la rock attitude, qui coule dans ses veines. De festivals, en concert, elle promène son style affirmé. Parfait exemple chez Versus, seconde ligne de Versace propulsée par Anthony Vaccarello devenu le directeur artistique.Bonne relève du côté de Marques'Almeida, grand gagnant du Prix LVMH, jouant les nouvelles proportions et nous démontrant que la femme garde son esprit rebelle. Une attitude couronnée par la manifestation organisée par Vivienne Westwood dans la rue, appuyée par la folie de KTZ, en passant bien sûr par les drag queens très couture de Gareth Pugh. Un des plus beaux shows de cette fashion week londonienne. Musique libre de droit / Bandit & Nikit 2015

Copyright : Paris Modes Productions