Best of 2016 : les mises en scène les plus spectaculaires !

Retour sur les mises en scène les plus spectaculaires, féériques ou émotionnellement intenses de l’année 2016. Les créateurs ont rivalisé d’imagination et de moyens pour véhiculer un message, une idée, leur vision de la mode.Une grande tendance a dominé l’année : un vent d’optimisme a soufflé sur les défilés, avec des shows festifs, ce fut le cas chez Philipp Plein avec ses manèges, sa fanfare et le monde fantastique d’Alice au Pays des merveilles et un final endiablé avec Fergie.La fête foraine est également le décor choisi lors de la dernière collection de Tommy Hilfiger ou de Kris Van Assche pour Dior homme avec une montagne russe illuminée d’ampoules multicolores.Chez Dolce & Gabbana, c’est un gang de napolitains qui envahit le podium pour une danse entrainante. La danse également au cœur du show d’Antonio Marras, qui nous transporte dans l’Afrique des années 50…Une danse qui clôture le défilé de Stella Mc Cartney… Les mannequins ont assuré le show, avec une chorégraphie réjouissante signée par Blanca Li.La joie, s’est aussi exprimée lors du défilé couture de Jean-Paul Gaultier, faisant revivre le Palace, club mythique des nuits parisiennes des années 80. Ou Berluti, avec son ambiance joyeuse et bon enfant… La mode en phase avec la rue ? Les créateurs ont réinvesti la ville. Les bords de seine, pour Paul & Joe, les Halles pour Koché ou le jardin des plantes à la tombée de la nuit, pour Givenchy. Ralph Lauren quant à lui ferme Madison avenue pour faire défiler sa collection en pleine rue.La poésie de Dries van Noten fait toujours effet, avec une composition florale exposée dans des blocs glacés, réalisée par Azuma Makato. Des œuvres d’art bucoliques et extrêmement visuelles qui ont émerveillées les invités.Autre défilé, autre ambiance, celle de Kenzo, avec des personnes humaines entièrement dénudées côtoyant des statues anciennes au musée de l’homme à Paris ou les femmes d’Iris Van Herpen qui prennent la pause dans l’église de l’Oratoire.Chanel, est certainement le label dont les mises en scènes sont les plus étonnantes et attendues. Karl Lagerfeld, toujours en phase avec son temps et avec un monde qui évolue, a planté son Data center en plein cœur du Grand Palais.Burberry, Issey Miyaké ont fait appel à des artistes pour des performances en live, car une chose est sûre, le défilé doit véhiculer une émotion, faire le buzz, dans une époque où l’image prime, le show doit frapper fort !Pas de mise en scène mais une image attendrissante et terriblement humaine, celle de la créatrice d’Edun qui sort avec son nouveau-né dans les bras !Musique libre de droit : Bandit & Nikit

Copyright : Paris Modes Productions