Best of Paris : Les meilleurs moments de la Fashion Week !

Paris vient de clôturer plus de 4 semaines de défilés. Une fashion week parisienne des plus palpitante, généreuse, riche en événements, en énergie créative, avec des moments qui resteront gravés dans l’histoire, comme en ce premier jour des collections avec un rendez-vous fixer à 20h précises pour admirer simultanément le scintillement de la Tour Eiffel et la collection Saint Laurent avec Kaia Gerber, nouvelle star des podiums et un premier rang de choix. Une image forte qui fera rayonner le label à l’international. Autre lieu, autre émotion avec Chanel, huit jours plus tard avec un décor à couper le souffle, 48 mètres de podium, des cascades d’eau et des montagnes rocheuses sous la nef du Grand Palais. Un bel écrin, pour mettre en valeur une collection prolifique et protectrice !Autre moment fort, avec la maison Dior, avec des invités prestigieux, un décor annonciateur d’une collection pleine de promesse et d’éclat. Louis Vuitton a également marqué les esprits, en présentant dans la crypte archéologique du Louvre une collection confrontant le passé au futur.Olivier Rousteing, pour Balmain, c’est quant à lui offert les ors de l’Opéra Garnier, Claudia Schiffer en guest star et Natalia Vodianova sur le podium !Paris aura marquée par des premières attendues et qui n’ont pas déçues, comme le nouvel opus de Natacha Ramsay-Levi, chez Chloé, ex collaboratrice de Nicolas Ghesquière, qui a livré un défilé à l’allure racée, nerveuse, avec des petites robes aux coupes et aux motifs subtils. Chez Givenchy, c’est Clare Waight Keller, qui a donné rendez-vous un dimanche matin pluvieux et sans voiture, sous les arcades du Palais de Justice. Elle a su réchauffer l’ambiance, avec une première collection désirable.Plus discrète, mais tout aussi efficace la collection de Serge Ruffieux, chez Carven. Il dresse les codes d’une nouvelle jeune fille « clash cool » comme il la surnomme.Chez Ungaro, le tout nouveau créateur italien, réinterprète avec bonheur les codes couleurs de la maison, traduits dans des matières plus techniques.On notera la première collection réalisée en quelques jours par Oliver Lapidus chez Lanvin et de Richard René chez Guy Laroche avec un hommage à l’actrice et muse de la maison décédée quelques semaines plutôt, Mireille Darc.Lacoste nous aura apporté un vent de fraicheur avec un défilé en plein air au cœur des Tuileries, un retour à Paris apprécié après 15 ans de présence à New York.Une semaine de fêtes et d’événements qui a une fois encore fait rayonner Paris. Musique libre de droit : Bandit & Nikit 2017

Copyright : Paris Modes Productions