Marc Jacobs: un stagiaire craque sur Twitter

Surprise, vendredi 23 mars pour les abonnés au compte Twitter de Marc Jacobs (@MarcJacobsIntl): le stagiaire en charge d’alimenter le compte a profité de son dernier jour pour dire tout le bien qu’il pense de Robert Duffy, PDG de la marque.

"Vous n’avez aucune idée à quel point Robert est difficile. (…) Bonne chance ! Je prie pour vous, si vous obtenez ce boulot. Je ne voudrais pas être à votre place. Robert est un tyran. (…) Ne me jugez pas. Je suis seul dans ce bureau à devoir essayer de vous divertir. Ce n’est pas facile. J’ai essayé".

Les messages n’auront été en ligne que quelques minutes, mais cela a suffit aux plus de 116 000 abonnés du compte pour les reproduire en masse. Marc Jacobs semble avoir compris la leçon, et recherche à présent un véritable community manager, et non plus un simple stagiaire. Une leçon que d’autres grandes marques ont récemment apprise dans l'adversité

D'abord Guerlain, qui a mis plusieurs jours à répondre sur Facebook aux fans outrés par les propos sur les "nègres". DKNY ensuite qui, après une attaque des anti-fourrure de PETA sur sa page, a tout simplement supprimé les messages gênants sans pour autant informer les fans interloqués. Dior avait pour sa part su prendre les devants face à la polémique entourant John Galliano, postant rapidement sur sa page un communiqué désolidarisant l'entreprise des propos de son designer.

Dans un autre style, le leader mondial de l'habillement Gap Inc avait dû renoncer en 2010 à changer le logo de sa marque phare, Gap, face à la fronde déclenchée sur les réseaux sociaux par la nouvelle identité visuelle.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

CosmétiquesMédias
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER