×

Shang Xia, le Hermès chinois, se développe encore mieux qu'espéré

PARIS, 22 mars 2012 (AFP) -La marque Shang Xia lancée fin 2010 par Hermès en Chine se développe au-delà des attentes du sellier, avec un chiffre d'affaires d'un peu plus de 2 millions d'euros, a dit jeudi le patron du groupe Patrick Thomas.

"Shang Xia va très bien. On saura dans dix ans si c'est gagné ou pas. Mais il va faire un peu plus de deux millions d'euros de chiffre d'affaires", mieux encore qu'espéré, a indiqué Patrick Thomas devant la presse en présentant les résultats 2011 de Hermès.


Jiang Qionger, DA de la marque Shang Xia en septembre 2010 à Shanghai© P.Lopez. AFP

Un premier magasin a été ouvert à Shanghai en septembre 2010, un autre est prévu à la fin de l'année à Pékin, ainsi qu'un à Paris, rue de Sèvres.

"Nous prenons tout le temps qu'il faut pour réussir ce projet-là. Nous le faisons à notre rythme", a dit Patrick Thomas.

Mais les ambitions sont claires: la marque "a vocation à être vendue mondialement", a dit le patron de Hermès.

Shang Xia, qui se veut la vitrine d'un savoir-faire chinois, propose des lignes de bijoux, textiles, objets pour la maison et mobilier notamment, tous liés à la culture chinoise.

Avec Shang Xia, Patrick Thomas a voulu, selon ses mots de l'époque, "transférer la philosophie de Hermès en Chine" afin de créer un "Hermès chinois".

La Chine devrait devenir le premier marché mondial du luxe d'ici 2015, estiment les estimations du secteur.

A Paris, Shang Xia va s'installer dans un magasin de 80 m2 de la rue de Sèvres qui était auparavant occupé par le maroquinier Furla.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Luxe - AccessoiresBusiness